mercredi 8 janvier 2020

NEOM - chapitre 6



Tandis que sa famille était conduite dans le quartier qu’on appelait Les ombres par voie souterraine – les accompagnants des salariés de Néom n’ayant droit qu’à ce moyen de locomotion et devant être logés à part des autres, Investisseurs-Bien-Aimés, Idoles et salariés -, Julian emprunta un engin de type volant, entre la voiture de course dernier cri et une micro-fusée autopilotée.

Le Première Génération l’ayant accompagné lui avait simplement demandé la reconnaissance par apposition de la main gauche sur le lecteur. Aussitôt le véhicule, traversant les tours immenses en verre et les gigantesques jardins suspendus, s’élança dans le cœur du royaume à  vive allure, d’une manière suffisamment harmonieuse pour que son passager, ne perdant rien de l’ahurissant spectacle qui se découvrait à lui, n’ait point un haut le cœur.

Près de deux cents mètres plus bas il pouvait à peine distinguer une foule marcher en files indiennes dans deux directions opposées, et surprendre le ballet des voitures, trams et autobus dits intelligents, arpenter en tous sens les immenses artères encadrées par une faune artificielle.

Soudain, s’approchant d’un building construit en dôme, le véhicule freina sa course puis, lentement, entama sa descente à la verticale. Et s’arrêta contre une paroi, de laquelle sortit une passerelle suspendue dans les airs.

« Mantra, pylône 7, étage 65, ponctua l’ordinateur du véhicule en ouvrant la portière droite.

Deux écrans de lumière rouge encadrèrent alors la passerelle d’à peine dix mètres de long conduisant à l’intérieur du Dôme, et Julian, luttant contre le vertige, posa un pied puis avança en regardant droit devant lui.

Des striées bleutées traversaient de part en part ce qui ressemblait à un salon d’accueil laissé dans une semi-pénombre.

« Présentez matricule ! », fit une voix sortant de dessous terre, tandis qu’un terminal bleu azur sortait du sol au devant du nouveau venu, lequel s’exécuta.

« Immeuble entièrement sécurisé. Consignes. Ne ramener aucun intrus ne faisant point partie des effectifs Mantra homologués. Tout contrevenant se verra adresser un blâme et une mise à pied de deux semaines. Hygiène du corps. Des mutants de tous types et tous genres sont à disposition dans le catalogue fourni par la Maison Mère à disposition de son personnel. Toute relation charnelle entre membres dudit personnel étant proscrite sous peine de renvoi immédiat. Enfin, couvre-feu à vingt trois heures tous les soirs à l’exception du samedi, où obligation de présence est faite à chacun de se joindre aux évènements de distraction organisés par le Comité d’Ethique Mantra. Maintenant veuillez avancer, une porte vous fait face, prenez le couloir jusqu’à son extrémité, tournez à gauche puis à droite. Votre Loge porte le numéro de série 765/124A. A signifie genre masculin, 7 pour 7ème pylône, 65 pour 65e étage, 124 pour 124e recrue du genre masculin. A votre approche la porte d’elle-même s’ouvrira. Tout ce que contient cette Loge jusqu’au moindre détail est connecté à vos données comme à certaines de vos pensées. Bien le bonjour, Julian D ! ».



Aucun commentaire:

Publier un commentaire