vendredi 1 février 2019

Nicole Belloubet, la Mary Poppins des bébés Daesch



De retour d’une longue cure de thalasso on ne sait où, notre plantureuse ministre de la Justice franc-maçonne Nicole Belloubet est revenue dans son immense bureau de la Place Vendome en pleine forme. Après avoir ôté ses escarpins Gucci sous son bureau Louis XV, elle a rouvert son tableur Excel des fichés S et des ressortissants français actuellement en Safari Daesch en Syrie.

Nicole a fait ses totaux avec la tête à Toto, ses prisons ont été récemment bondées par des centaines de canais juges a la vitesse de la lumière, il convient aussi de faire de la place. Elle s’en va donc libérer des places dans son poulailler et passe commande de graines pour gilets jaunes antisémites violents. Tous au régime minceur les vilains populistes !

Ceci étant posé,  Nicole convoque la presse et annonce tout de go sur sa lancée 130 retours de trek djihadiste. Le Mossad est à sec, la CIA se rapatrie aux States à hauteur de 30% de ses effectifs, il n y a plus assez d’officiers pour tous nos sympathiques poseurs de bombe en vacances chez Al Nosra. Alors on rouvre les frontières et on en rapatrie 130 au bercail qui avaient le mal du pays.

Or l’annonce de Nicole fait couiner dans le landernau à la fois Madame Le Pen – c’est son habitude – et surtout la droite dont Macron a tant besoin pour sa loi anti-casseurs. Du coup Nicole est contrainte d’amender sa déclaration et transforme ses 130 djihadistes en – je cite sans rire – 130 dont 75% de bouts de choux âgés de 7 ans et moins. En clair des bébés Daesch.

Ces bambins auraient ils depuis le berceau eu pour noël des kalachnikovs – Nicole ne le précise pas, la fiche cuisine est restée bloquée à l’aéroport de Damas. En tout cas elle se dit prête à faire pouponnière Place Vendôme et à accueillir ces bichons à nos frais.

Nicole aime la cause de l’enfance quand ça l’arrange. Les gosses sur l’hexagone que sa propre justice arrache à leurs familles de gueux pour les placer arbitrairement – pardon, sur la foi d’un dossier monté de toutes pièces par un réseau d’assistantes sociales, de psys, d’organismes publics et de juges, tous vendus à la franc-maçonnerie -, elle n’en parle jamais. Ça, c’est comme les canaris, ça ne rentre pas dans le champ de son incompétence. La Mary Poppins des bébés Daesch a tellement mieux à faire !



2 commentaires:

  1. Rien que de la voir on dirait le mensonge personnifié qui te dit : va te faire voir Goy tu n'es rien.

    RépondreSupprimer
  2. Difficile de faire plus vrai et plus complet en moins de mots.

    Pour "des centaines de canais" lire "des centaines de canaris". (bientôt canés hélas). De quoi remplir les 66/2 nouvelles prisons lancées par François Hollande.
    La solution : faire de la France une gigantesque prison à ciel ouvert, ce que rend possible le numérique sous toutes ses formes. Le détenu rempli lui-même sa fiche de police sur fessebouc et s'auto-dénonce en surfant sur le net.

    Quand on considère cette histoire de djihadistes, on se demande pourquoi les français de la LVF de la division Charlemagne se sont fait fusillés en 45. Ils se battaient pourtant uniquement contre le communisme (ce qui devenu à la mode les années suivantes au cours de la guerre froide).

    "Accueillir" (1) ces gars-là en France est un fait de guerre contre les peuples. y'a pas de complot : c'est au vu et au su de tout le monde.
    ------
    (1) excuser le manque de vocabulaire : en réalité j'accueille mes invités, je chasse les intrus, je secoure les nécessiteux.

    RépondreSupprimer