mardi 5 février 2019

Actualité anxiogène et/ou insipide

1 commentaire:

  1. Cher ami,

    Tout ce que vous dites, et vous le faites apparemment sans même d'amertume - c'est rare et difficile -, est parfaitement et tristement exact.
    A une exception près cependant, même si c'est marginal par rapport au thème développé. Permettez-moi de vous le (re)signaler. C'est d'autant plus cruel que vous voyez très bien un aveuglement analogue chez E. Chouard.
    Pour que l'on puisse, de droit, en vérité, faire ce que bon nous semble de notre temps, de notre vie, même si ce n'est en soi absolument pas quelque chose de mal comme écouter de la belle musique, il faudrait exister par soi-même, ne rien devoir à quiconque. Or, tel n'est pas le cas puisque nous sommes tous des êtres contingents, qui ne sommes pas maîtres de notre être, que nous avons reçu, essence et existence. Je ne parle pas ici de détente, de délassement, qui sont choses bonnes lorsqu'elles sont justifiées, mais d'occupation du temps dans une perspective de fin ultime de nos actes.
    Or, nécessairement, notre Fabricant nous a assigné une telle fin et nous devons, dans la mesure de nos limitations et faiblesses, faire tout ce qui est de notre ressort pour y parvenir. Vous serez d'accord avec moi sur ce point, Il ne nous a jamais demandé de faire "des manifs", barrer les routes, etc. pour dénoncer les torts (supposés) des autres sans bien-sûr mettre en cause ses propres actes !
    Je pense que vous finirez par faire sauter le bouchon qui vous en a empêché jusqu'à maintenant, car vous êtes trop droit et honnête. Sans doute, avez-vous peur de vous faire mal, mais c'est tout l'inverse : vous sauterez de joie après et la joie, c'est l'exultation de l'âme, alors le plaisir (même engendré par l'art) nous cantonne dans le corps et les sens, nous confine dans l'animalité.

    Avec la plus grande bienveillance

    RépondreSupprimer