dimanche 6 janvier 2019

Le dimanche n’est pas fait pour ce qui est anxiogène

1 commentaire:

  1. Esprit Breton es-tu là ¿8 janvier 2019 à 05:32

    Si les dimanches étaient supprimés , les gens tomberaient comme des mouches ^^

    C'est un leurre de liberté qui n'existe pas , un jour qui devrait être effectivement non anxiogène , c'est sa finalité. Un jour où l'imaginaire qui est le vrai mot pour liberté , peut s'exprimer . Une recharge de batteries salutaire , vidées ensuite , par la petite déprime souvent du lundi matin , en travail productif de la semaine , c'est ce qui s'appelle adaptation à la société marchande , qui n'est en réalité que soumission.

    Reste que 1 jour de recharge pour 6 jours de décharges , le compte n'y est pas. Le corps , cad d'abord le cerveau , accepte difficilement ce calcul mercantile, il le fera savoir par les conséquences de l'inhibition de l'action , sous le joug de : au profit de... les 6 autres jours .. des ulcères aux cancers , aux maladies infectieuses ( qui permettent d'avoir plus ...de dimanches congés^^) aux infarctus .

    Je fuis les dimanches comme je fuis les semaines sociétales.
    Etre soi même , c'est choisir son rythme , choisir son imaginaire .. quand on le souhaite ! S'il y a imposition à SON rythme , il y a soumission appelé hypocritement adaptation .. Devenir un homme marchandise c'est devenir un objet jetable , à l'obsolescence programmée. Alors pour prolonger l'exploitation de l'homme marchandise , le système a inventé les vacances et les RTT .. Autres leurres de batteries rechargeables.

    Pas étonnant que les religions aient décrétés des jours spirituels , des fuites imaginaires..de 1 jour.. de repos fictif ! Le reste du temps , c'est tripalium .. Comme si Dieu avait souffert de créer le reste de la semaine ^^ Mais où donc sont-ils allez chercher ces non sens ? Sûrement pas dans les étoiles , plûtot dans l'Art de gestion du cheptel humain , corvéable à Merci ( de rien vraiment ^^)

    Christophe provoque chez moi ..l'inspiration, et une métamorphose en mots de ce que je ne dis jamais ,faute à pas d'interlocuteurs , mais que je vis en permanence de mes silences intérieurs ^^ Bises .

    RépondreSupprimer