lundi 26 novembre 2018

Nouvelle attaque chimique en Syrie



Une attaque chimique à Alep à l’heure précise ou samedi 24 novembre finissait la pleine lune. Au moins cent victimes. Deux mois que les russes nous avaient prévenu, un nouveau coup occidental, CIA et consorts, casques blancs et djihadistes. Pour faire une fois encore porter le chapeau à Assad et donc faire reprendre la guerre en Syrie sous un prétexte fallacieux.

Aussitôt fait les russes ont riposté et fait détruire la source du gazage, le nid de ces soit disant rebelles. L’OTAN a envoyé des navires dans la mer de Crimée et une seconde fois les russes ont immédiatement répliqué. Silence exceptionnel des chancelleries occidentales qu’on entend à tort et à travers et en concert d’habitude. Poutine ne plaisante plus, l’ours russe s’est réveillé et par deux fois a cogné. Les pétochards occidentaux rentrent à la niche. Sachant qu’également en Ukraine ca barde et que là aussi …

Il y a peu l’OTAN a fait ses plus gros essais militaires et ce fut une cascade d’accidents dignes d’un Tex Avery. Les russes leur emboitèrent le pas, les chinois les avaient précédés, et les deux le firent avec professionnalisme.

La Syrie bloque le plan occidental. Le bloc sino russe tient à son calendrier et à un partage équitable du gâteau. C’est le prix et le motif du soutien de Poutine à Assad,  rien d’un geste de générosité, le russe sert ses intérêts et à un moment lâchera son allié. On ne sait guère qui tient qui, entre Poutine et la branche russe des Loubavitch, qui est la marionnette de qui, contrairement aux Rothschild et aux Rockefeller – et leurs UNE de The Economist et de Time qui dévoilent les batteries au grand jour -, à l’est on se fait discrets et on cache intelligemment ses cartes. Les russes et les chinois sont les meilleurs stratèges du monde, et ce depuis toujours.




1 commentaire:

  1. Bonjour, je regarde avec beaucoup d'intérêt vos vidéos que je trouve toujours très pertinentes, vous avez une excellente analyse de notre monde qui va plutôt mal. Vous avez parlé de la dernière couverture du journal The Economist et je voudrais revenir sur celle de l'année 2017 avec l'Hermite, je crois que nos amis les canaris vont suivre le guide, celui qui est vêtu de rouge avec sa lanterne, mais l'une des résidences de nos gouvernants s'appelle la lanterne, bref, les canaris vont suivre comme un seul homme, cet être qui va les conduire à leur perte, les vagues qui semblent se refermer sur eux, pourraient signifier qu'ils passeraient à l'inverse des hébreux, la mer rouge, donc, une régression totale, un voyage sans retour. Vous qui me semblait être un cinéphile, connaissez-vous le film qui se nomme la "Malédiction", il y a plusieurs suite de ce film, qui parle de la naissance de l'antéchrist, puis de sa vie adulte dans la "malédiction finale", le rôle de celui-ci est confié au génial Sam Neil, or, le personnage se nomme Damien Thorn, Thorn signifie épine et Damien, prénom peu courant aux USA et bien, correspondrait à Macron qui est né à Amiens, il est d'amiens = damien. D'ailleurs, Sam Neil impose un personnage proche de celui de Macron dans la réalité. Je ne sais pas, je ne veux pas me noyer dans les détails, mais c'est quand même très étrange. Encore merci pour ce que vous nous apportez.

    RépondreSupprimer