vendredi 16 novembre 2018

Les LGBT immatures EXIGENT leur PMA !




La procréation médicalement assistée sera-t-elle remboursée pour toutes les personnes de sexe féminin, sans considération de leur orientation sexuelle ni de leur fertilité ? La réponse est oui, a répondu Marlène Schiappa ce 15 novembre.
Donc la collectivité va payer à terme pour que des femmes, hétérosexuelles ou lesbiennes et ce quels que soient leurs revenus aillent subir une intervention couteuse pour procréer.

L’adoption on oublie. Le copain homo avec qui les lesbiennes jusque-là procréaient, ce qui offrait un père biologique présent et deux mamans, ou plutôt une mère et l’amie de la mère, ça aussi on oublie. Les solutions pour que ces femmes voulant un enfant en aient un existent déjà mais en dehors du marché et du fric. Avec la PMA fini tout ça, business is business.

Parce que ça coute et donc ça rapporte. Les médecins qui procèderont à une PMA recevront des sous et la collectivité paiera. La collectivité qui à côté donnera moins – eh oui c’est lié ! – à des personnes âgées démunies pour des soins de base. Parce que les plus démunis eux ça n’intéresse pas le marché, pour eux, moins de remboursements, moins d’hôpitaux de proximité, moins de lits à l’hôpital public, des déserts médicaux, les EPHAD et ce qu’on sait.

Donner un droit à peu pour ôter beaucoup à la multitude, celle qui est le plus en manque. Astuce de nos financeurs, qui reprennent deux après avoir donné un et a beaucoup moins. Se font passer pour des bienfaiteurs au passage. Grugent les homos et les instrumentalisent, lesquels pour beaucoup, ne s’intéressent qu’à leur nombril et donc à de nouveaux droits, de nouveaux cadeaux de l’état. Ca râle chez les LGBT parce que Macron a reculé la PMA de … six mois ! J’exige mon bonbec pour maintenant, crient les LGBT immatures.

Et la vieille dame sans ressources, on en parle quand ! C’est ta grand-mère, nénette, alors tes caprices de princesse enfant gâtée qui veut son gosse gratos, BASTA !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire