vendredi 30 novembre 2018

Islams et musulmans

4 commentaires:

  1. Bjr Christophe
    Je vous suis depuis quelques temps et apprecie vos chroniques
    J' ai aimé votre analyse de l île de la reunion ou j ai vécu quelques années
    Je vis en Vendée, routier 54ans ancien imprimeur, marre de trimer sous les néons j ai pris la poudre d esquampette
    J ai visité 2 fois le Maroc il y a déjà 30 ans
    J aimerai vous demander la facon de me procurer Neoms, assidu de lecture j en consomme énormément
    Je laisse mon mail :
    olovertapis@gmail.com
    Encouragements et remerciements cordiales
    Olivier

    RépondreSupprimer
  2. Salam mon cher, je suis tombé sur une de tes vidéos il y a plus de 2 ans par hasard (des algorithmes youtube) et depuis je t'écoute souvent et depuis quelques mois je ne rate plus aucune vidéos !
    Je suis souvent d'accord avec tout ce que tu dis sauf rare fois ou ma culture Musulmano-Arabo Algérienne (avec le peu de connaissance théologique que j'ai) s'y oppose.
    Je suis stupéfait de ta capacité à écrire, la vitesse à laquelle tu as écris ce NEOM (un projet dont j'étais au courant depuis l'annonce et qu'a m'a vraiment assommé !!!! tout autant que la guerre mondial au moyen orient... :(
    Bref... j'aurai aimé te (je me permet de te tutoyer) rencontré et avoir une longue discussion...
    Pour finir, je suis particulièrement occupé avec des études que j'ai repris, mais dès que je serai plus à l'aise je ferai l’acquisition de tes livres (en particulier ce dernier qui m’intéresse au plus haut point !

    Courage pour tes future projet et courage pour nous dans cette vie !
    Au plaisir cher Frère.

    RépondreSupprimer
  3. Permettez une nouvelle intervention (un peu longue, désolé), notamment à propos de la civilisation arabe et ce qu'elle a apporté à la France, entre autres.
    Civilisation arabe que je ne confonds pas, spécialement, avec l'Islam.
    La civilisation arabe prit un grand développement de 500 à 800. Les sciences arabes étaient protégées par le khalife El-Mansour, en attendant Haroun Er-Rashid au 8ème siècle.
    On vit s'élever des écoles nombreuses à Damas, Baghdad, Alexandrie, Tripoli, Cordoue et Grenade.
    L'industrie, le commerce, l'agriculture suivirent le progrès des sciences et s'étendaient partout, en Syrie, en Egypte, dans le Nord de l'Afrique et le Midi de l'Espagne. Ces progrès seraient venus vers le Nord s'ils n'avaient été arrêtés à Poitiers par Charles Martel.
    En 756, une dynastie de khalifes s'établit à Cordoue, fondée par Abdérame, de la famille des Ommayades (elle dura jusqu'en 1031).
    Parmi les femmes intellectuelles de l'Orient qui émigrèrent en Espagne avec eux, il faut citer Valadata, fille du roi Mohammed, Aïshah de Cordoue, Sophia de Séville, et Bent Achali, fille du fameux poète Ahmed. Ces femmes transportèrent en Andalousie les rites des anciennes sociétés secrètes, qui depuis se sont perpétués en Espagne. C'est à leur influence que l'on doit en partie l'exquise éducation du peuple espagnol, qui, pendant la domination arabe, réagit contre la brutalité que le régime masculiniste des Suèves et l'infiltration romaine avaient essayé d'introduire.
    L'Espagne de cette époque avait aussi de grandes femmes parmi les Chrétiennes. On cite Alfasula et les deux sœurs de saint Isidore, Théodora et Florentine.
    Au commencement du XIIIème siècle, la civilisation qui avait commencé en Orient, où les femmes avaient régné longtemps, revenait en Occident de différentes manières ; par les Arabes, par les Juifs, par les Cathares, par tous les hérétiques, par les idées rapportées d'Orient lors des Croisades.
    L'influence de la civilisation arabe surtout se faisait sentir. Elle avait déjà sa littérature, ses arts, sa poésie, et surtout sa brillante architecture. Les Arabes avaient fondé des écoles en Egypte, au Maroc, en Syrie, en Perse, en Andalousie ; ils avaient une philosophie qui se développait et qui s'inspirait de la philosophie indienne et de la philosophie grecque. C'est ce mouvement qui, remontant vers le Nord, vint apporter aux écoles de Paris le germe de toutes les grandes idées nées et cultivées autrefois en Orient.
    C'est ainsi que les écrits d'Aristote, connus et enseignés depuis longtemps dans les écoles de Cordoue et de Séville, furent introduits en France en 1215 par un Espagnol nommé Maurice. C'est à la civilisation arabe que la France doit ses arts, ses sciences, ses mathématiques, son architecture, c'est-à-dire tout ce que l'Église laissa passer.
    Rappelons néanmoins que les chiffres dits « arabes » ont été apportés d'Espagne à une époque où on appelait « arabe » tout ce qui en venait. Mais nos chiffres ne sont pas ceux des Arabes, qui en avaient d'autres. On les a attribués à Pythagore et ils en ont même porté le nom, parce qu'on mettait sous ce nom tout ce qui était très ancien.
    Les chiffres servant à expliquer les mystères restèrent longtemps secrets.
    Suite : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/islamisme-et-ismaeliens.html
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour M. Houplon. Bien que je n’aie pas encore lu votre œuvre livresque, je dois vous dire que votre travail avec vos vidéos est d’un très haut niveau d’excellence. J’ai eu une petite idée concernant les commentaires qui font perdre trop de temps. Peut-être que Facebook pourrait proposer une version pro. C’est-à-dire, que moyennant une centaine de dollars, notre page se transforme en une version payante, dans laquelle un commentaire coûte 2$, moitié pour l’auteur, moitié pour Facebook. Je pense alors que les commentaires inutiles devraient disparaître ainsi; et cela engendrerait une source de revenus pour nous qui travaillons à éduquer et transmettre le fruit de nos assez longues recherches.

    Vous aimez prendre de la hauteur. Je vais vous dévoiler pourquoi ils (Rothschild) ne tirent pas sur la plogue qui pourrait vous empêcher de vous exprimer. Ils ne sont pas du tout diabolique ou quoi que ce soit. Ils…

    RépondreSupprimer