mercredi 21 novembre 2018

Gilets jaunes a une lame, canaris et dindes de noël



Enervée, indignée, assommée et en colère, la France de la révolution colorée jaune canari sème la zizanie contre elle-même. Et sans le vouloir, sans l’avoir réfléchi, et en le niant, créée des pauvres et des galériens en plus. Des commerces qu’on incendie, des voitures qui brulent, des artisans et des TPE qui tirent la langue, des auto entrepreneurs en chômage technique. Sur l’ile de la Réunion, couvres feu et pillages, Mac-Ron va leur envoyer des renforts et ça va taper dur dans ce quartier du Chaudron à Saint Denis, ce chaudron enflammé. Les pauvres !

Quelques miettes sur le prix du gasoil et la France se casse elle-même toute seule, son propre peuple, une partie importante et très très bruyante fait le travail de l’oligarchie, elle se casse elle-même une patte, fout des gueux encore plus bas dans le caniveau. Belle coproduction que Macron observe en riant – et pas jaune. Très bien joué, les canaris sont cocus et finiront par rentrer tous au poulailler avant noël pour les cadeaux et aussi la dinde. Du temps perdu pour les gueux qui seront encore plus nombreux pour les fêtes grâce à ces gilets jaunes totalement instrumentalisés. Et pour beaucoup obtus et bêtes à bouffer du foin. Afflelou file-leur des lunettes !

Les français sont disait De Gaulle qui les connaissait si bien des veaux. On leur présente une dame inconnue qui à partir d’un compte You Tube riche de 200 contacts parvient en 24 heures à ce que sa vidéo devenue virale soit – nous dit BFM – vue 5 millions de fois. Sur une plateforme ou tout est trucage.

Toutes les révolutions et insurrections, surtout avec ce dispositif média optimum, sont toujours manipulées, il n y a que les naïfs, fort nombreux, à persister dans leur aveuglement suicidaire. Macron est paye par les Rothschild pour dépecer le pays, les gogolois lui filent gratuitement un coup de mains, et nos amis les puissants se marrent. Allez-y les enfants, faites tomber le castelet, demain on rase gratis et on se sert un pastis !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire