samedi 3 novembre 2018

ATTALI.INC et sa filiale Rassemblement National



National Sionisme. Concept théorisé par Jacques Attali en personne. Pour contenir les oppositions populaires au mondialisme et à la globalisation, utilité de mettre la main sur, de promouvoir et de contrôler de faux nationalismes entrant dans ce qui s'appelle une opposition de façade aux ordres de l'oligarchie. Que l'on finance donc. Que l'on invite dans les médias. Que l'on met en scène tout en faisant d'elle malicieusement en parallèle un épouvantail. Choix A contre choix B, les mécontents croient en une sortie du bocal, de l'UE, de l'euro, rêvent en une inversion migratoire, en un recul de la casse des services publics, en de spectaculaires renationalisations. Que bien entendu on ne fera point.

Donc Trump, ou son tout récent équivalent brésilien. Lesquels ont l'un puis l'autre décidé de déménager, o surprise, leur ambassade à … Jérusalem. Décision que freinaient leurs opposants pro-mondialisation. 

Bizarre vous avez dit bizarre.

En Europe, on mélange torchons et serviettes, Salvini et Orban, on les affuble l'un et l'autre de la même étiquette parce qu’anti vagues migratoires et pro souveraineté. Pour Orban, un libéral pur jus sur la ligne Macron, dont le pays bénéficie économiquement beaucoup de subsides et d'emplois grâce à son appartenance à l'Union Européenne, la seconde proposition est plus que douteuse. Salvini, sur ce registre, jusque là on n'a pas vu grand chose sinon des déclarations et des intentions affichées assez tranchées. Mais pas encore – tout est dans ce pas encore – mises en œuvre. Peut-être parce que destructrices en profondeur de l'équilibre hyper fragile de l'économie italienne. Que via les banques italiennes aux actifs plus que douteux l'oligarchie tient dans la main. Le chantage est extrêmement facile à mettre en œuvre. Essaie de sortir de mon giron et je mets à terre pas mal de tes banques et des entreprises qui en dépendent. Sans compter les épargnants italiens. Italie ou la Grèce Le Retour, on en reparlera bientôt.

Question. Et si Salvini qui est loin d'être un bleu était un Tsipras inversé. Le même mais de l'autre coté de l'échiquier. Payé par qui on devine pour créer un joli chaos interne dont bénéficieront ceux qui ont orchestré la manœuvre. 

Chez nous – ah, le Rassemblement National ! Le Rassemblement Screu-Neu-Neu de la famille Le Pen, Tante et Nièce. Une PME âgée de quatre décennies qui se porte fort bien. On en est à la troisième de ce nom qui est une marque déposée. 

Tantine, cette dissidente bien connue. Alla plusieurs fois à Tel Aviv. Tape toujours sur les mêmes, oublie toujours les autres. Sert bien son maitre. Est mariée à un drôle de type, qui a des accointances avec – chut. Va se faire photographier en robe de soirée tous sourires en authentique ennemie de l'oligarchie et des banksters à NYC à la soirée de gala de TIME – cette feuille de chou révolutionnaire bien connue. Est tellement pestiférée qu’on la voit sans cesse à la TV. Qui fut subitement et ce pour la première fois archi nulle au seul débat ou elle aurait du être plus que bonne. Confondant Alstom et SFR. Faisant la courte échelle à son transparent compétiteur à force d'agressivité déplacée. Qui vint au débat avec sur la table devant elle une tonne de paperasse. Elle s'y préparait depuis des années, nous dit-on. Il faut dire que Marine, comme Marion, ne voit aucun problème à ce que Tsahal tire à balles réelles sur des enfants à Gaza. Pire, elle cautionne et est pour. Tout en tapant sur les musulmans, comme toujours. Ce qui est pratique et contrebalance admirablement Macron, lequel privilégie des petites frappes issues de l'immigration. Voilà comment à deux on parvient – merci Attali – à s'exciter entre nous, à exciter tout le monde, à capter l'attention, à ne mettre en avant que l'excès. Bref, à diviser.

Avec son école, l'ISEP, Marion prend le relai. Après un passage au congrès sioniste, pardon, républicain, aux States, et adoubement de la charmante blonde. Les fonds depuis ont été immédiatement transférés et l'école de formation de nos futures élites Rassemblement National-Sioniste créée comme un champignon, à toute vitesse, devant quasiment les fenêtres du Conseil Régional de l'anachronique Laurent Wauquiez. Un pied de nez malicieux qui donne le ton. Wauquiez tient la barre d'un radeau à la coque percée. Un peu comme Fillon. Dans sa suite logique. Les Républicains sauce France ou le nouveau PS. Ces partis dont les congrès se tiendront bientôt dans une salle des fêtes provinciale.

Zemmour, tiens tiens, est de passage à l'ISEP, l'école de Marion. Zemmour, authentique faux patriote pour gogos. Encore un qui tape à fond sur l'islam et cela de manière obsessionnelle, à la suite de Finkie, ou de Madame Badinter, cette obsédée absolue du port du voile et du burkini, incarnation de la femme française simple et sensuelle, et absolument pas attachée elle non plus aux intérêts de l'Etat Hébreu.

Chaque jour je me lève et je me demande ce que je peux faire pour mon pays, Israël, récitent certains, à l'image de BHL ou de DSK. Voire de prises comme Manuel Valls. Les gars, si vraiment vous voulez mon avis, cette question est absolument cruciale, Israël a besoin de vous … sur place ! Au passage prenez dans vos bagages CRIF, LICRA et LDJ, ces organes de propagation de l'antisémitisme. Et puis prenez les deux Le Pen, on s'occupera du grand-père, on lui livrera ses repas et ses infirmières. Prenez un aller simple. Et ne revenez plus chez nous. Comme vos militants gogos le scandent ON EST CHEZ NOUS. Avec la plupart des musulmans – moins leurs brebis galeuses donc - qui se comportent en bons français, eux. Sous entendu bien mieux sans vous.


1 commentaire:

  1. Rare de lire autant de lucidité. Mais ça fait plaisir. On se sent moins seul. Mais le mouvement semble inexorable. La meilleure approche ? Se pousser du milieu et essayer de sauver les meubles. Merci.

    RépondreSupprimer