dimanche 7 octobre 2018

Rema-reniement ministériel en vue !

1 commentaire:

  1. Le sujet des retraites va être primordial.Je te livre mon avis.Quel est le tien, que penses tu du mien. Ce sujet concerne tous les français,pourtant pas grand chose sur youtube, feras tu une vidéo sur la question? Au coeur du débat sur les retraites il y a un mot qui n' a aucune réalité physique, cotisation, ce mot laissant supposer que le salarié cotise, mais il reste à savoir, à comprendre, d' ou vient l' argent supposé représenter cette "cotisation". Pour comprendre, prenons une société, si ses salariés ne cotisaient pas pour la retraite, à bénéfice égal, le prix demandé pour ce qui est produit par cette société serait moindre du montant de ces "cotisations", résultat de la chose, ce sont donc bien les personnes qui achètent les produits sortant de cette société qui "cotisent" réellement. Pour les salariés du public c' est encore plus évident, ils n' ont jamais cotisé, ceux qui ont payé la "cotisation" ce sont les français qui payent des taxes et, ou, des impôts. Une retraite calculée sur des "cotisations", ou sur des points de "cotisation" est illogique et sans aucun fondement puisque ce ne sont pas les salariés qui ont réellement cotisé personnellement. Par définition, un retraité ne participe plus à la production de quoi que se soit, sa retraite ne peut qu' être une allocation de solidarité, et donc ne peut être que la même que celles de tous ceux qui ont travaillé. Le système actuel est coûteux, de par son calcul, et contribue à élargir les différences existantes entre les salaires. C'est pas compliqué à comprendre, mais plus difficile à accepter pour ceux qui touchent plus que la salaire médian, ce qui est le cas de tous les politiques qui ont un pouvoir décisionnel. Si les politiques touchaient un salaire inférieur au médian, il y aurait longtemps que tout le monde toucherait une retraite égale pour tous, ce qui est on ne peut plus démocratique. Que temps , d' argent perdu et gâché à compliquer quelque chose d' aussi simple. C' est une réflexion de gauche, comment est il possible que personne de gauche ne la porte haut, une position contre étant indéfendable pour qui se réclame de la démocratie.

    RépondreSupprimer