lundi 8 octobre 2018

Recrudescence d’actes homophobes à Paris, Hidalgo et les autres pataugent dans l’hypocrisie



Troisième agression homophobe en une petite semaine à Paris, dans le nord -nord est de la capitale. Une fois encore un couple d’hommes se tenant la main se fait insulter puis tabasser. Pas dans le centre de Madame Hidalgo, pas dans le Marais oh non, plutôt dans ce qu’on appelle les quartiers populaires, là ou l’édile ne se rend presque jamais – ah si, au premier semestre la mairesse y a fait un saut de puce et a découvert avec trois ans de retard l’horreur de la situation du parcage des migrants avenue de Flandre et ailleurs.

A sa bonne habitude Madame LGBT pro-gays-friqués a tweeté sur le registre pleurnicheur et moralisateur, sur le thème il faut un sursaut, plus jamais ca. On parle d’une mairesse qui contrairement au maire de New York ne fait financièrement quasiment rien pour aider les homosexuels âgés et pauvres intra-muros, qui organise à grands frais les Gay Games, fait peindre les passages piétons aux couleurs du Rainbow Flag, idem quelques stations de métro. Bref fait dans la gadgétisation à outrance et utilise à fond la carte LGBT pour se faire mousser en grande copine des homos mais est aux abonnés absents pour assurer leur sécurité. Les caméras de surveillance oui pour les excès de vitesse, ca rapporte des sous au budget en berne de la municipalité – la dette des parisiens a explosé sous son mandat à la suite de Delanoë. Mais dans les coins mal famés, caméras et policiers municipaux, à quoi bon.

La gauche bien pensante bobo-bourgeoise, comme la ligne Macron, quand il s’agit d’étaler une tonne de bons sentiments sur les grandes causes comme celles des minorités, organiser des téléthons, faire de la récupération politique, se la jouer grandes évolutions sociétales la main sur la Bible de l’histoire des persécutions des homosexuels, on peut compter sur eux. Pour augmenter les subventions de l’association Le Refuge qui vient en aide aux jeunes homos virés de chez eux par des parents rétrogrades, ou encore mettre la main à la bourse pour les associations discrètes de soutien aux personnes séropositives, homosexuelles ou pas, étonnamment on rentre dans la logique pièces jaunes de Dames Patronnesses, pas assez voyant, voyez, alors à votre bon cœur messieurs dames, la Mairie a tout dépensé avec sa campagne de communication sur la Cause des Gays.

A Paris les gays c’est pas seulement une communauté, pas seulement un lobby composé de gens très riches et qui ont le bras suffisamment long pour se servir au passage sur le dos des autres, c’est aussi et surtout un segment électoral tout à fait intéressant. Le gay ca consomme, ca s’exprime, ca voyage, ca fait mode, c’est dans le vent. Enfin, pas tous en fait, ceux qui ont les moyens, les autres, ceux qui vivent à Stains, loin des yeux loin du cœur. Et ce qui vaut pour Stains vaut aussi pour l’avenue de Flandres et tout ce coin-là.

Le capitalisme triomphant utilise les gays à son profit mais se moque comme d’une guigne des homos de tous les jours, ceux qu’on ne voit pas parce que discrets – en clair le gros des troupes. Un gay ultra-riche comme le maire du IVème, ex ponte de LVMH, désolé mais rien à voir avec moi, rien de rien, on ne vit pas sur la même planète.

Dénoncer la montée réelle de l’homophobie matérialisée par des actes de violences en recrudescence, oui, faire son job régalien ca attendra. On met des mots sur les maux par tweets interposés puis on passe au dossier suivant. On se focalise sur la PMA parce que la PMA ca fait moderne, et on en oublie le quotidien de la plupart, lesquels n’y feront pas davantage appel qu’ils ne se sont mariés avec une personne de leur sexe. Regardez les chiffres du mariage gay, des mois de débats enflammés et sur le terrain bien peu de cas. Ces histoires de nouveaux droits c’est l’arbre qui cache la forêt. Un cache-sexe en somme.

Notre secrétaire d’état au numérique, Mounir  Mahjoubi est marié, on a vu les publi-reportages dans la presse Closer Voici, le couple s’affiche comme les Monaco sur des photos retouchées, les articles c’est du pur Point de vue-Images du Monde. Et Mounir, mettant bien en avant ce plus produit, s’en va sur les marchés postuler au remplacement d’Hidalgo. La mode la mode la mode … Et tant pis pour ceux qui à la marge se font tabasser !

Photo – Le comédien Arnaud Gagnoux, scandaleusement agressé à Paris il y a peu, a publié sa photographie après l’agression sur les réseaux sociaux. Tout mon soutien, à lui comme aux autres victimes.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire