samedi 13 octobre 2018

Insubmersible Ségolène



Libérée, délivrée, on a retrouvé Ségolène Royal, le PS ou plutôt ce qu’il en reste, a décongelé nous dit-on la Reine des Neiges et des Pôles. Interruption volontaire de la fonte des glaces, l'ancienne Madone du Poitou vient d'être retrouvée par les déménageurs de la rue de Solferino, lesquels las de toucher l'écorce terrestre des sondages depuis la mise en orbite d'Emmanuel Macron ont soudain l'envie, le désir d'avenir je dirais,  emprunt de bravitude, d'aller se faire représenter aux élections européennes par celle qu’ils ont tant et tant de fois tachée, lâchée et méprisée.
Finie la triche du congrès de Reims, adieu les 6% des primaires de 2011, l'Ego de Ségo est remis en avant, la Dame aux Caméras a un nom, une aura, un passé, une stature. Opération Résurrection sur le dos de l'ancienne gloire tant vouée aux gémonies, Dame Royal à tout bien réfléchir c'était pas mal, un peu plus vendeur qu’Olivier Faure ou Pierre Moscovici, ces illustres inconnus. A l'heure ou Maurel et Lieneman s'en vont compter fleurette loin des leurs – 6% aux dernières présidentielles, le PS, un congrès qui dorénavant tient dans une cabine téléphonique -, se faire une cure de jouvence avec la sauveuse du réchauffement climatique et de la voiture électrique, une idée qu’elle est bonne.
Approchée, Ségo, à sa bonne habitude, réfléchit. La dame n'est pas du genre à dire chiche sur un coin de table, faut qu’elle le mette en scène son éventuel retour, faut un pitch, un suspens, des concurrents, une mise à conquérir, bref il faut trouver le sujet de l'article de Paris Match, et puis une photo qui en jette, avec un titre, au hasard, Et si c'était elle, ah non déjà utilise, Ségo le Retour, trop blockbuster, Le dégel, trop hivernal, La dernière tentation de Ségolène, trop christique.
Bah, elle trouvera.
On dit – ON, c'est qui, le microcosme, la presse, la dame en question, ses supporters en mission – qu’elle est aussi approchée par d'autres que par les socialistes. Pas bête cette communication sur le thème j'ai le choix, ca permet de faire monter les enchères. A quelques mois de la parution de son autobiographie – eh oui – ou il sera énormément sujet de SA grande cause, SON combat, la CAUSE DES FEMMES, une remise en selle est sur le plan marketing une opération salutaire. Macron et ses sbires ayant ramassé toute l'attention depuis mai 2017, une petite remise en bouche s'impose, un résume des épisodes précédents, suivis d'une nième réinvention, le Réinvention Tour de l'ancienne ministre de l'Environnement, avec quelques passages TV bien choisis, Ruquier, la matinale de France 2, bien sur un JT, et puis une tournée de signatures comme son ex.
Trois siècles après la décapitation de Marie Antoinette on constate que la Royal, elle, a la sienne bien sur ses épaules, capable de repousser à chaque coup de guillotine. Elle en est à au moins six retours, coucou c'est moi, vous me croyiez morte, vous l'avez cru, eh bien non, je reviens tous sourires dehors, prête, femme debout, à remonter sur les estrades et à relever le drapeau à terre.
Insubmersible Ségolène …


1 commentaire:

  1. j'ai adoré : ''le congrès qui tient dans une cabine téléphonique ''!!! m'en servirais à l'occasion ( en vous citant ! )

    RépondreSupprimer