mercredi 26 septembre 2018

Yann Moix, CA ose tout !



Que penser dun gars qui se dit écrivain – qui gagne sa vie avec ses bouquins – et qui par ailleurs cachetonne pour co-animer une émission archi-vulgaire en tant que chroniqueur, ou sous la forme dun amuseur public, il passe semaine après semaine son temps à distribuer coups de semonces, mépris, agressions caractérisées, jen passe et des meilleures, à des segments entiers dune population qu’il méconnait. On peut dire que nous avons affaire à un imposteur, à un agent du système, à un vendu à loligarchie et à un provocateur de bas-étage. Bref, au contraire meme dun artiste et dun écrivain.

Ce que Yann Moix Moix Moix ne fut jamais. Toutes ses productions littéraires neurent jamais pour fond de décrire le réel, de transcrire le monde ou dinventer une histoire et des personnages, simplement de plagier lactualité – Podium, ce torchon à lesprit des comédies canal plus. Ou de se raconter de manière égocentrée, comme sa compère Angot, la grande spécialiste du règlement de comptes par romans interposés.

Moix est également un piètre cinéaste, incapable de la moindre mise en scène. Chez lui on parle comme pour tous les faiseurs de mise en boite. Plan plan en l’occurrence. Son cinéma grossit le lot des bouses produites par largent des Sofica qui ont quasiment réussi à tuer le grand cinéma français. Sans parler des docu-menteurs de lhomme pro-migrant chez les autres, une longue pleurnicherie pleine de bienpensante visqueuse, pour ce grand défenseur de la cause pas plus dune heure par semaine, à la place de la messe en somme. Sa majesté le petit roquet de Saint Germain des Prés ne connaît pas Calais, ny habite pas, a rencontré trois migrants dans sa vie, ne fréquente que le gratin mais a tout compris à la place des gens qui vivent la chose. Ca sappelle un bobo de gauche. Et ca vit sur le dos des gens en leur faisant la leçon. Sans complexe aucun.

Autrefois ce triste sire qui porte sa misanthropie dans le creux de ses cernes fut proche dAlain Soral, avant de le trahir puis avec la meute de le dénoncer. Son rond de serviette sur le service public lexigeait. De nos jours, ce défenseur systématique de Tsahal a fait le grand écart, de la thèse à lantithèse. Il cache son jeu mais on y voit fort clair, en apparence à bas Zemmour, en réalité on est potes.

Lautre soir ce furent les forces de lordre qui subirent les injures de ce petit marquis autosuffisant. Sa seigneurie schtroumpf bougon les traita de casseurs de pauvres et de migrants en un superbe amalgame généralisateur, celui quil ne supporterait pas – à juste titre – contre les juifs de France. Les flics, eux, cest de la piétaille alors sus aux keufs tranquillement à heure de grande écoute, à laise sur un plateau TV. Choqués, deux mille flics ont protesté sur les réseaux, le petit Moix a senti le vent tourner, a craint de se prendre un procès, de voir ses émoluments diminuer du fait de frais de justice – le bobo de gauche est très branché fric, autant le savoir. Et a donc rétropédalé, courageusement …  Piteusement il a proposé d’accompagner une patrouille. On rêve ! Je tinsulte devant des millions de gens puis je rentre à la niche et je te propose de me faire découvrir ton métier à propos duquel hier je mexprimais comme un roquet en te disant que je le connais mieux que toi.

On se pince, on na pas rêvé, Moix, lui et ses semblables, osent tout. Cest à ca qu’on les reconnaît, disait Michel Audiard …


3 commentaires:

  1. Nous on a de la chance ?un clic sur la zapette et hop il disparait !
    Mais lui;le pauvre c'est tout le temps qu'il doit supporter sa gueule d'empeigne ,alors ;un peu de pitié pour lui .De grace s'il vous plait

    RépondreSupprimer
  2. Cher christophe,comme 'habitude vous frappez juste.En voyant ce triste bonhomme agir,je me suis remémoré ce que disait barbey d'aurevilly a propos de huysmans:"un jour ,huysmans aura a choisir entre la bouche d'un pistolet ou les pieds de la croix"Le problème ,yann moix n'arrive pas a la bottine de karl joris(nous sommes amis)......Que lui reste t'il ?

    RépondreSupprimer
  3. Alors oui mon cher maître, encore que j'imagine que le terme doit te vous faire bondir, mais il s'agit là d'une marque de respect et espère -je, de connivence. Bref, j'abonde avc les précédents collègues, et admire sincèrement ta dissection du discours de l'autre nain cupide et aveugle que je me réjouis de ne pas connaître et d'ailleurs si ce n'est pour te féliciter, de quoi jme mêle ??! Et ben ta gueule Alex alors. Mais zoubs et longue vie à toi. Ciao les amibes.

    RépondreSupprimer