vendredi 7 septembre 2018

Sophia Loren ou Mère Courage



Elle est avec Gina Lolobrigida et Claudia Cardinale une des trois actrices italiennes mondialement connues et ayant eu en parallèle à une carrière prestigieuse en Italie une seconde à Hollywood. Et des trois, Sophia Loren est la seule à avoir décroché un oscar – après le prix d'interprétation féminine pour le même film à Cannes – pour La Ciociara de Vittorio de Sica.

Elle fut deux fois mariée au producteur Carlo Ponti, qui construisit sa carrière et la fit pénétrer les studios américains, ou elle tourna avec Chaplin, Hattaway, Cukor, Michael Curtiz. Litvak, Anthony Mann et bien d'autres. On la retrouva dans des roles historiques, Le Cid, Notre dame de Paris ou La chute de l'empire romain, des comédies musicales, La diablesse en collant rose, des épopées d'aventure, des films de cape et dpée, des comédies italiennes ou américaines, des tragédies ou elle incarne Mère Courage. Bref, la filmographie de Sophia intègre tous les genres, tous les roles, tous les gouts du public, ce qui, pour une actrice non américaine, est très rare. Actrice extrêmement populaire à l'affiche de très nombreux triomphes, elle fut aussi une muse pour des auteurs exigeants, dans son propre pays surtout. De Sica, Risi Monicelli, Scola, de très nombreuses comédies mais pas que.

Son dernier grand role fut le meilleur, le plus inoubliable, Une journée particulière, d'Ettore Scola, aux cotés de son ami Marcello Mastroniani. Visage grave, tout habillée de noir, elle évoque Anna Magnani et les plus grandes tragédiennes classiques. Celle qui fut à ses débuts un authentique symbole sexuel abonné aux couvertures des magazines de mode était avec le temps devenue une comédienne de tout premier plan, capable de rivaliser avec les plus grandes.

Etonnamment elle arrêta le cinéma bien avant son terme, on la revit certes mais très peu, parfois présente dans des cérémonies ou des hommages, mais discrète dans l'ensemble, ne se galvaudant guère. Racée, extrêmement élégante, protégeant bien sa vie privée, pas du genre excentrique, elle incarne la femme dans toutes ses dimensions et à tous les ages, une beauté à la fois classique, moderne et intemporelle, emblème d'un pays d'histoire et de mythes inscrit dans notre inconscient collectif.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire