mercredi 19 septembre 2018

Pour revenir sur les videos de Poutine et la Syrie puis Zemmour ...

4 commentaires:

  1. cher Christophe, malheureusement beaucoup de Français ne réfléchissent que proportionnellement aux médias...pour beaucoup de choses je te suis et t'accompagnes et au courant des mêmes choses que toi, mais je te redis d'écouter Alain Wagner, tu tapes "les protocoles de Barcelone" ou tu cherches : isesco "stratégie de l'action islamique..." (j'ai pas mis le texte en entier), et tu verra que le problème de l'islam est la décision de ne pas s'intégrer, et ce, décidé depuis longtemps, et renouvelé dans le document de l'isesco; c'est sûr qu'une minorité est terroristes, c'est sûr que les sionistes manipulent les chrétiens contre les musulmans, les bobos islamo-gauchistes contre les identitaires, mais il n’empêche que la majorité des musulmans risque de devenir "la masse silencieuse" lorsque des salafistes prendront pouvoir dans une commune. c'est ça le risque "la masse silencieuse", déjà des chrétiens d'orient en ont fait les frais lors de la guerre en Syrie, et les nazi ont existé grâce aussi à la masse silencieuse. ils doivent se réformer sinon "les gaulois" ne feront pas la différence entre eux et les salafistes. en tout cas merci pour tout.

    RépondreSupprimer
  2. Excellent vidéo toute en nuance et en finesse. Mon approche, largement inspirée des travaux de Youssef HINDI, l'est un peu moins. La voici. Je lui donne un titre : Le ROLE d’Eric ZEMMOUR et la « division du travail » pour la mise en musique du « choc des civilisations » (voir conférence de Youssef HINDI, Nice, 11/2005)

    Notons en premier lieu cette vaste division du travail

    - Bernard LEWIS a travaillé à détruire le monde musulman avec le lobby pro israélien ;

    - BHL a contribué à détruire la Libye. Il a lui-même affirmé devant le CRIF qu'il a fait ça en tant que juif

    - Georges SOROS va pousser via ses ONG les flots migratoires pour provoquer, in fine, des guerres civiles en Europe ;

    - Alain FINKELKRAUT et Eric ZEMMOUR font ce même travail en France : envoyer les chrétiens contre les musulmans et les musulmans contre les chrétiens (même stratégie). Sauf que le rôle de ZEMMOUR n'apparaît pas clairement, puisqu'il se définit depuis plusieurs années comme un juif assimilé.

    Le problème est que le public de ZEMMOUR -la droite nationale et/ou catholique- méconnait en effet la tradition juive et les traditions juives. Ses « fans » s’imaginent qu’Eric ZEMMOUR est une exception dans la communauté juive. Or, il existe depuis le 18ème siècle un mouvement dans la tradition juive : le mouvement assimilationniste (la Haskala) fondé en 1780 et rattaché au mouvement frankiste ; il défend l'idée de s'assimiler en apparence pour détruire de l'intérieur : être plus catholique que les catholiques (mouvement frankiste), être plus musulman que les musulmans (mouvement sabbatéen).
    Consciemment ou inconsciemment, Éric ZEMMOUR appartient à cette tradition : être plus français que les français. C'est lui, avec Alain Finkielkraut, qui disent ce qu’est être français, peut-être même catholique, sans l'être eux-mêmes.

    Ceci a permis à Éric Zemmour d'influencer une bonne partie de la droite nationale, des milieux catholiques pour les ramener dans un piège abscond. Durant des années, il défendait l'assimilationnisme, expliquait ce qu'était être français sans jamais parler d'Israël, sans jamais défendre le sionisme pour gagner justement la confiance de ces catholiques et français issus de la droite nationale.

    Une fois cette confiance acquise, que nous dit-il ? Que c'est Israël qui va permettre à l'armée française, grâce a son expériences à Gaza, de nettoyer les banlieues. En clair, cela veut dire qu’Éric Zemmour a ramené ces fans jusqu'au bout de ce piège abscond pour valider la politique israélienne.

    Eric ZEMMOUR tient en fait le même discours que Benjamin NETANYAHU qui prévient que si nous ne rallions pas Israël, nous auront des attentats (aout 2014, « Israël : B.Netanyahu prédit des attentats en France » : https://www.youtube.com/watch?v=A0zZjwy0QXo. On a eu Charlie en janvier 2015 )

    Il est donc en train de dire aux Français : « si vous ne suivez pas la politique israélienne (« bombarder » des populations civiles), vous serez détruits » (voir plan RONCE annoncé par ZEMMOUR lui-même sur RTL à heure de grande écoute)

    Ainsi, la stratégie du « choc des civilisations » se fait à plusieurs échelles, plusieurs niveaux et chacun joue sa partition.

    RépondreSupprimer
  3. Pour accompagner cette vision du rôle d'Eric ZEMMOUR, quelques rappels sommaires :

    L'origine du sionisme remonte au XIIIème siècle.
    L'accomplissement du projet sioniste (le mot "sionisme" a été inventé par un juif autrichien, Nathan BIRNBAUM dans les années 1890), dans l'esprit des kabbalistes du Moyen-Age, ne pouvait s'accomplir que par la destruction de ceux qu'ils appelaient Edom (l'Europe chrétienne) et Ismaël (les musulmans).

    Ce discours est d’ailleurs toujours dans la bouche de rabbins célèbres actuels (Rabbin Touitou) : « Le Mashiah (le messie) ne viendra que quand Edom (l’Europe, la chrétienté) sera totalement tombée ; donc, je vous pose la question, c’est une bonne nouvelle que l’Islam envahisse l’Europe ? C’est une excellente nouvelle : ça annonce la venue de Mashiah ».

    Il s'agissait donc, dès le départ, pour ces kabbalistes, d'envoyer le monde occidental contre le monde musulman afin qu'ils se détruisent mutuellement. C’est l’objet du « messianisme actif » : le peuple juif doit mener des actions pour hâter la venue du Messie au lieu « d’attendre passivement qu’il arrive »

    (IMPORTANT ! pendant des siècles, cette vision kabbaliste était rejetée (hérésie) par les talmudistes qui se conformaient à l’interdiction talmudique d’hâter la venue du Messie (Ketouvot 111a) ; ces derniers souhaitaient en effet, vivre en paix parmi les populations au sein desquelles ils évoluaient. Pourtant, cette vision kabbaliste a fini, au fil des siècles, par gangrener le judaïsme. Preuve en est le discours des dirigeants actuels d’Israël et de bon nombre de sionistes actifs. Les « juifs du quotidien », eux, ont toujours été les victimes de leurs élites politiques et religieuses. Voir « Histoire juive - Religion juive : le poids de trois millénaires » Livre d'Israël Shahak en pdf sur le Net

    RépondreSupprimer
  4. Suite :

    C'est au XVIe siècle (1525-1532), avec 2 kabbalistes, David REUBENI et Solomon MOLKHO, que va vraiment se préciser cette notion de "choc des civilisations" d'essence messianique et fondée sur une interprétation ancienne de la Bible hébraïque (voir « Occident & Islam », chap I).

    David REUBENI et Solomon MOLKHO ont ainsi cherché activement à :

    - pousser contre les ottomans, en Palestine d'abord la royauté (Jean III du Portugal) , la papauté et même l'Empereur du Saint empire romain germanique, Charles Quint. Ce dernier n’a pas été dupe et n’a pas tergiversé : il envoya S.MOLKHO au bûcher.
    - chasser les musulmans et
    - restaurer le royaume d'Israël.


    Ceci part d'une eschatologie (« ensemble de doctrines et de croyances portant sur le sort ultime de l'homme après sa mort ») que l'on trouve dans le livre du Zohar, pilier de la mystique juive, écrit entre 1280 et 1286 :

    - Ismaël contrôlera la Terre Sainte, mais pas de manière définitive puisque son alliance avec Dieu est imparfaite ;
    - Ismaël provoquera des troubles partout dans le monde ;
    - Edom répondra à ces troubles en attaquant Ismaël. Il y aura 3 batailles : une sur terre, une sur mer, une proche de Jérusalem.
    - Edom chassera Ismaël mais n'occupera pas la Terre Sainte.

    Cette eschatologie va se développer au cours des siècles pour aboutir au XVIIème et XVIIIème siècles aux mouvements sabbato-frankistes, inspirés d’Isaac LOURIA.

    Le but est de pénétrer la chrétienté (via le frankisme, mouvement initié par Jacob FRANK) et le monde musulman (via le sabbatéisme, initié par Sabbataï TSEVI) pour les détruire de l'intérieur.

    Donc, cette idée que le règne d'Israël ne peut venir que par la destruction d'Edom et d'Ismaël connait une permanence dans l'Histoire.

    S.HUNTINGTON, (« le choc des civilisations »), est l'ancien assistant de Bernard LEWIS qui, en 1957, a laïcisé et donné un habillage pseudo scientifique à cette stratégie du « choc des civilisations ».

    Ce B. LEWIS a été très actif pour convaincre Dick CHENEY de partir en guerre contre l'Irak au bénéfice, in fine, d'Israël.

    Il y a donc ainsi une vaste stratégie non concertée qui remonte au Moyen-Âge visant à pousser le monde chrétien contre le monde musulman tout en détruisant de l’intérieur leur religion respective. On est arrivé à la phase finale de cette stratégie : monde musulman et occidental sont en décomposition.

    Les puissances occidentales sont dominées par les Etats-Unis qui eux-mêmes suivent la politique inspirée par Israel/sionistes qui « tiennent » le Congrès américain via l’AIPAC.

    Le livre "le lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine" et le plan Oded YINON sont clairs sur le sujet.

    RépondreSupprimer