vendredi 28 septembre 2018

Paranoïa - un film de Steven Soderberg / Vol au-dessus-d’un nid de coucou



Excellente parabole sur ce que sont les USA et le cauchemar américain que Paranoïa, le dernier film de Steven Soderberg, magnifique variation sur le meme thème que le Vol au dessus d’un nid de coucou de Milos Forman.


 Enfermement d’une personnalité paranoïaque du fait d’elle-même comme de la violence sociétale – le film cultivant jusqu’au bout une splendide ambiguïté, les deux paramètres équidistants sont aussi justes l’un que l’autre – au sein d’une clinique psychiatrique mue par des intérêts financiers seuls. Elle, cette héroïne internée contre son conscient et conformément à son inconscient, est-elle réellement folle, réellement victime, réellement harcelée, réellement paranoïaque – le film coche toutes les cases et nous abandonne sur un immense et génial point d’interrogation.

La norme est a/normale et l’a/normal norme.

La cage mentale, celle de la folie, celle du conformisme, est-elle interne, externe, matérialiste, sociétale, civilisationnelle. Nous avons ici affaire à une souris américaine WASP prisonnière tant d’un psychisme fait de traumas que d’un pays colonisateur construit sur un génocide sanglant. Proie et bourreau se confondent, et seule l’ame amérindienne peut faire exploser les barreaux internes comme externes. Comme chez Stephen King !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire