vendredi 28 septembre 2018

ONU - le ridicule ne tue pas.



« Ce que je suis sur le point de dire n'a encore jamais été révélé en public auparavant », a ainsi déclaré le dirigeant israélien, avant de préciser : «Je révèle pour la première fois que l'Iran dispose d'un autre complexe secret à Téhéran.» Montrant à l'assistance la photographie d'un « bâtiment d'apparence innocente », tout en précisant le nom de la rue de la capitale iranienne où celui-ci se trouve, il a assuré qu'il s'agissait d'un entrepôt contenant pas moins de 300 tonnes de « matériaux nucléaires ».

Netanyahou est un habitué des mises en scènes burlesques autour de présentations de prétendues preuves de la détention par l’Iran de l’arme nucléaire. Déjà en 2012 à la même ONU il avait brandi un A4 figurant une grosse bombinette dessinée au gros feutre noir, et muni d’un feutre rouge nous avait dessiné une espèce de boom.

Imitant Colin Powell avec sa fiole d’eau de source et Nikky Haley et ses photomontages d’enfants syriens gazés au gaz moutarde, le dirigeant israélien a pris sa voix la plus grave et roulé des R avant que de réciter son texte, digne d’un épisode de Benny Hill. On eut pu croire que face à ce comique de répétition un éclat de rire général lui réponde sur les bancs de l’assemblée, mais personne n’osa. L homme on le sait connaît quelques problèmes de santé, à compter d’un certain age l’indulgence prévaut.

La tribune de l’ONU depuis la sortie de Colin Powell est devenue un défilé de comiques troupiers au chômage, avec quelques abonnés et de nouveaux venus. Netanyahou fait office de vétéran. De meme Nikky l’ambassadrice, prise la main dans le sac avec un hygiaphone à une manifestation anti Maduro à New York, haranguant la foule pour faire tomber Nicolas. Cette dame a ses têtes de turc, elle ne peut souffrir par exemple qu’une délégation palestinienne s’exprime à l’ONU sans immédiatement quitter son siège pour aller se maquiller aux toilettes, et souffre d’une émotivité tout à fait particulière qui la fait fondre en larmes devant la moindre photographie d’enfant basané faussement gazé par la CIA et maquillé en mort vivant. Elle aussi aime brandir des A4 à tout bout de champ et gémir sur un registre larmoyant. Nikky, c’est Desperate Housewifes in ONU 24/24.

Nous eûmes Trump tonnant contre Maduro et l’Iran et les menaçant l’un après l’autre de leur envoyer les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Macron, le Champion de la Terre et du Climat, qui après avoir fait des cadeaux aux ultra-riches français fait pleurer sur le sort de ces pauvres qu’on oublie toujours au moment de la distribution des cadeaux de fin d’année. Et maintenant Netanyahou qui nous exhibe sans rire une photo montrant un vieux bâtiment tout à fait banal en nous disant qu’il y a tout un arsenal à l’intérieur et que la planète risque de sauter. Et conseille sans rire à l’Iran d’aller s’acheter sur Amazon un compteur Geiger afin de mesurer la radio activité à Téhéran. Sérieusement, si quelqu’un dans la salle avait un thermomètre …

Nos dirigeants, certains, font de la peine. Ils s’échinent avec deux morceaux de bois et un caillou à créer un effet spécial digne de Marvel et sont obligés de réciter des textes grotesques pour tacher d’être crédibles, et on les voit littéralement s’enfoncer sous nos yeux sous la couche d’ozone du ridicule. Le pire étant qu’ils se laissent filmer. Par pitié, sauvez-les d’eux-mêmes !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire