jeudi 6 septembre 2018

Histoires à dormir debout de l'ingéniérie sociale

1 commentaire:

  1. Tres beau sujet.Tres bien traité,.Pour l'instant ton blog reste dans mes favoris.Ton discours me repose.J'aime bien les gens de bon sens.
    C'est vrai que tu ne sort pas grand chose de nouveau,ce qui est en train de se passer en ce momment etait deja prevu depuis tres longtemps.Il y avait de tres tres bon blogs et sites il y a 15 ans en arriere dont beaucoup ont disparus,ça fait un peu comme une biblio qui crame,c'est encore plus simple avec le net.
    En general quand on commence a sentir que c'est de la merde,oui on peut creuser un peu le sujet,mais si apres 2 pelletés c'est encore de la merde,il faut etre tres con pour continuer,c'est pourtant simple.Dans mon boulot j'explique plus .Si on ne me pose pas de question,pourquoi donner une réponse? Aprés tout,il y a 2 solutions.Soit ils savent,soit ils s'en battent les kakaouetes.C'est certain que tu es souvent comme les orties,ça pique,moi je les ramasse a mains nues;parfois si j'ai pas ma tete a l'endroit,elles me rappellent vite à l'ordre .Ben la verité c'est parfois un peu ça,elle est piquante mais c'est celui qui ne reflechit pas qui s'y pique .Aprés il fuit les orties.Ou alors il apprends a les saisir sans que cela pique,tu as l'air de bien t'en sortir d'ailleurs.Je trouve ça bien que tu previennes que ce qu'ils font passer pour de la salade c'est des orties.Les 2 se mange ,on les attrappe pas de la meme façon c'est tout.

    RépondreSupprimer