mercredi 5 septembre 2018

Encore un scandale bidon aux basques de Depardieu



Polémique sur les réseaux sociaux, une de plus. Gérard Depardieu campe actuellement le rôle de Hussein Dey, dernier souverain de la régence d'Alger sous la domination de l'Empire ottoman, dans un film historique algérien consacré à la vie d'Ahmed Bey, le dernier bey de Constantine (1826-1837), qui lutta contre l’expansion française en Algérie. Et le film est subventionné par le Ministère de la Culture algérien.

Aussitôt la toile s'enflamme. L’administrateur de la page « Algérie aujourd’hui » qui revendique plus de 700 000 abonnés sur Facebook, s'est par exemple indigné du choix de cet acteur français pour incarner Hussein Dey.

En outre on s'indigne d'une déclaration d amitié envers l'état hebreu qu'avait faite l'acteur en 2017. « L’argent du peuple algérien est offert à un ami d’Israël… Il s’agit d’un lobby dangereux en Algérie. Depardieu est un grand partisan d’Israël. Je pense qu’il appartient aux députés et aux ministère des Moudjahidine -terme utilisé pour désigner les combattants pour l'indépendance du pays - de bouger pour arrêter cette dérive », s'est indigné le journaliste algérien Mohamed Allal, cité par TSA.

Vaines polémiques … En tant qu'acteur et humaniste, Depardieu ne juge ni ne choisit jamais de camp et revendique dignement la possibilité pour un homme libre d'aimer ET les juifs ET les musulmans, ET Israel – le peuple et le pays, pas son gouvernement ou les méfaits de Tsahal à propos desquels il ne s'exprime pas – ET l'Algérie. Bref il est un PONT, exactement dans l'esprit d'un De Gaulle. Equi-distant et ami de tous. D'ailleurs, ces polémistes à la petite semaine qui srigent en juges et en censeurs devraient savoir que Depardieu a décidé de s'installer à Alger, a de très nombreux amis algériens, il entend d'ailleurs obtenir la nationalité algérienne et a envers la colonisation francaise d'autrefois un avis très tranché et très en leur faveur à eux les algériens.

Alors pourquoi diable à son sujet dès qu'il ouvre la bouche cela fait scandale. Eh bien parce que poser une liberté absolue de parole et refuser toutes les haines sans exception, accepter de parler avec tous, et qui plus est faire le métier d'un acteur, c'est-à-dire se montrer apte a révéler la part d'humanité d'un Staline, ca nos petits juges ne le supportent pas. Pour eux qui sont des clercs et qui n'agissent pas, n'incarnent rien et se contentent de balancer des anathèmes, la liberté de notre Obélix est insupportable. D'ou ces polémiques qui d'année en année poursuivent cet immense acteur. 

Depardieu reste et demeure l'ami de tous, un humaniste, un vrai, et un homme profondément scandaleux pour oser revendiquer ses paroles, y compris ses erreurs ou ses naivetés. Il a le droit, o mon Dieu de sympathiser avec Sarkozy et de lui trouver des qualités – et ce n'est certainement pas moi qui déteste Sarkozy le politique et ne connait pas l'homme qui lui jetterai la pierre. Qui suis-je pour cela.

Depardieu est tombé petit dans la potion magique, ses détracteurs de bas niveau vont devoir sortir avec lui jusqu'au bout leurs petites hachettes et leurs pistolets à fiel. Et continuer à taper dans le vide. Gérard, et il a bien raison, s'en fiche, il tourne.


3 commentaires:

  1. J'aime que l'on parle de Gérard Depardieu en ces termes car sa libérté en tout cet immense acteur devient insupportable pour tous ces petits laquais tu as bien raison Christophe de le souligner et je n"en attendais pas moins de ta part ............
    Avec toute ma sympathie Cristine

    RépondreSupprimer
  2. je n'aimais pas trop l'acteur dans sa jeunesse, mais, avec l'âge j'ai découvert son immense talent et j'ai appris à aimer l'Homme pour sa Liberté et sa sincérité. Tu le décris très bien, c'est toujours un plaisir de te lire. Amicalement Martine

    RépondreSupprimer
  3. Il faut comprendre que la guerre de la colonie juive contre la Palestine provoque des défiances à l'endroit des amis d'Israël. Accepter et ''aimer'' Israël c'est accepter un fait colonial. C'est normal qu'il se fasse allumer pour ça...

    RépondreSupprimer