lundi 20 août 2018

Policiers contre chantage à l’émotion



Plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblés à l'appel du syndicat Alliance le 20 août à Paris, six jours après la mort d'un jeune homme de 26 ans à l'issue d'une course-poursuite dans Paris, alors que celui-ci refusait de se soumettre à un contrôle de police.

Par leur présence, les manifestants souhaitaient montrer leur solidarité envers le policier de 23 ans qui a tiré sur le fugitif, et a été mis en examen pour «violences volontaires ayant entraîné la mort, sans intention de la donner ».

« Il a besoin de soutien. Ce n'est ni contestataire, ni revendicatif. Ce n'est pas notre rôle de contester les décisions de justice. Il y a un mort dans cette affaire, c'est logique qu'il y ait une mise en examen et un contrôle judiciaire », a déclaré à l'AFP Loïc Lecouplier, secrétaire national adjoint Paris du syndicat Alliance.

Propos on ne peut plus justes et mesurés. Qui ne conviennent absolument pas aux parents de ce jeune homme agé de 26 ans qui refusait de se conformer à la loi – en loccurence accepter de montrer ses papiers, la base même, le minimum. Lequels en tant que parents dun mort se retranchent derrière un pratique statut de victimes. Font du chantage à lémotion. Entendent faire taire une voix mesurée. Celle dun syndicat de policiers que ces parents seront bien heureux de trouver quand ils auront peur, seront victimes dagressions ou cambriolés. Ils appelleront alors la police comme un consommateur un centre dappel. Je paie des impots jai droit à être en sécurité. Voilà leur raisonnement.

Raisonnement qui en dit long sur les valeurs, ou plutot leur absence, quils ont ou plutot pas transmis à leur fils. Lequel, huit ans après sa majorité, en est à refuser de se faire controler par lautorité dont cest le role. Et créée de ce fait une course poursuite dans Paris, cest-à-dire dans une ville plusieurs fois visée par des attentats sanglants. Cest dire le degré absolu dirresponsabilité dudit garcon. Degré dirresponsabilité à écouter ses propres parents partagé par ceux-ci et dont ceux-ci sont co-responsables. Sauf que taper sur les policiers est plus commode.

Ne me sortez pas le coup du deuil, le deuil ne justifie pas tout, on peut être digne devant une stèle, digne devant la vérité et lhonneteté intellectuelle, digne devant des micros. On peut aussi, et cest le cas de ces parents quen tant que parents jestime totalement irresponsables et irrespectueux dun authentique état de droit ou droits et devoirs doivent être laffaire de tous, faire exactement le jeu des médias, de BFM, jouer voire surjouer lémotion, la corde sensible, en clair tomber dans la putasserie et se retrancher derrière ses larmes. Leur chagrin est respectable, leur déclaration en rien. En bottant en touche sur lacte de leur enfant défunt, ils participent avec tant dautres à ce que lirresponsabilité des adultes devienne la norme.

Alliance na en rien remis en cause la justice ou le fait que leur collègue soit mis en examen, il pointe le coeur des problèmes, les leurs. Les médias putassiers tapent sur les képis avant de les encenser, ils soufflent le chaud et le froid, excitent le citoyen et font de lui à coups de décharges électriques émotionnelles un ane. Les morts nappartiennent à personne, le sens du collectif à chacun. Que chacun nettoie devant sa porte avant de louvrir, que chacun réfléchisse au sens des mots, que chacun se regarde dans la glace et cesse ce petit jeu de la paille et de la poutre. Que chacun réapprenne la véritable décence. Il eut fallu se taire, plutot que de donner sa dragée aux micros. Se taire, cest-à-dire vivre pleinement son deuil. Lequel ne peut être vécu convenablement que dans le silence et le recueillement. 


5 commentaires:

  1. En attendant les kepis ont la gachette de plus en plus facile .Je pense que ce fait divers doit rester tranquille .Le mec était con et le flic pas mieux .On s'americanise .Oui ça c'est ce que je retiens.

    RépondreSupprimer
  2. Pour une fois cher Christophe je ne partage pas votre point de vue.. Ne pas porter ses papiers ne devrait pas être un délit et ne pas vouloir les présenter ne devrait pas l'être non plus. Ce gamin s'est fait tué de manière abusive. Si encore tirer était le droit commun ...ainsi nous n'assisterions pas à des destructions de véhicules de biens et de personnes...Non la Police reste dans ces cas là d'une retenue qui frise la complicité. Ce jeune homme a exercé sa liberté de citoyen et le fait que l'Etat est fait inscrire dans la loi des mesures liberticide, ne change rien au scandale moral que représente l'assassinat d'un jeune car il n'a pas présenté ses papiers d'identité...

    RépondreSupprimer
  3. Le respect commence par l'exemple et malheureusement il n'est pas mis en valeur !
    La situation d'aujourd'hui n'est autre que l'insulte à l'intelligence, oui, mais celle enseignée par Dieu, seulement voilà, c'est la démocratie qui prime avant tout, comme l'enfant qui dit : Je n'ai pas besoin de direction, et la musique d'ajouter : chacun sa route, chacun son chemin !
    À ma connaissance il n'existe que 2 directions, la route large et spacieuse et le chemin étroit.
    Et fort à propos il est dit que nombreux sont ceux qui choisissent la route large et spacieuse !
    À bon entendeur...
    Comment celui qui racle les océans pourrait-il dire à celui qui pompe le pétrole : "Mais t'a vu ce que tu fais"?
    On en est là.
    Les paroles contenues dans les lettres de Paul aux habitants de Corinthe sont, on ne peut plus appropriées :
    "Où est le discuteur de ce système de choses, où est l'intelligent?
    Dieu n'a t'il pas rendu sotte la sagesse de ce monde"?
    Ce n'est pas en s'appuyant sur son intelligence qu'on assure sa destinée, mais en tenant compte de Dieu.
    ...et vous pouvez vous moquer...!
    Bien à chacun...
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis bien d'accord avec toi, Christophe et j'ai élevé mon fils en ce sens, mais crois tu que les parents soient capables de remettre en question leur éducation ? Non
    Le problème étant,qu'à tenir ces propos et avoir ces points de vue, on est étiqueté fâcho ...

    RépondreSupprimer
  5. Exactement concernant ce sujet, pile poil dedans, un livre, sûrement un de ceux qui m'a le plus marquée dans mes lectures et je suis certaine que tu vas aimer, je l'ai lu en une heure
    Titre : A tête reposée Auteur Julien Pinol
    Il est disponible sur Amazone et aussi en Ebook
    E.Book, je ne sais pas comment ça marche :) mais toi, tu dois savoir

    RépondreSupprimer