mercredi 22 août 2018

Paroles du Christ - Cessez de juger, afin que vous ne soyez pas jugés



Cessez de juger, afin que vous ne soyez pas jugés …

Car juger, se positionner en juge, se mettre au-dessus, prononcer une sentence, un jugement ne peut jamais être positif dans les lois humaines, relaxe ou condamnation, damnation et enfer, lhomme-juge se prend pour Dieu, créée un rituel quelque peu grotesque, toge noire, perruque autrefois, maillet, cérémonial paien ritualisé à lextrême, vieillles robes prenant la poussière, langage compassé, quon emmène laccusé, sa Sérénissime Sénillissime Altesse, appelez moi Monsieur le Juge, levez vous quand je lordonne, asseyez-vous, parlez, plus fort, plus vite, taisez-vous vous navez plus la parole.

La justice, la justice humaine, une parodie de justice, une pantomime grotesque pour vieux messieurs poudrés emprunts de suffisance, auto-protégés en une caste ou personne ne peut sur leur tête délivrer la moindre sanction, ils sont comme enfermés en un sanctuaire sentant le moisi, se recouvrent de grimoires et de dossiers de trois mille pages enserrés dans dépais parapheurs empilés dans de vieilles armoires, des pièces, des milliers de feuillets qui prennent la moisissure et que personne ne lira. Ce sont de vieillles duchesses, leurs vieux jours seront bien ternes et o combien solitaires.

Juge-moi, vas-y, convoque-moi, ordonne-moi, condamne-moi et tu seras à ton tour jugé, convoqué puis condamné. Et toi le petit, toi qui dans ta vie reproduis à lidentique sur tes pairs cette grotesque mascarade, alors tu peux tattendre au même sort, celui qui joue à la paille dans loeil du voisin se prend la poutre sur le crane, tu es prévenu à lavance, qui es tu pour juger, pour qui donc te prends tu, reste humblement à ta place avec les autres, mets-toi à leur hauteur et si tu ne le peux ou ne le souhaites pour un temps alors prends congé, écarte-toi et vis en solitaire.

Personne ici-bas ne peut ni ne doit juger autrui, y compris pour des crimes abominables, la vie fait elle-même le travail, le jugement cest elle et elle seule qui le prononce, les méchants sont punis, les bons récompensés. Et les fats, les pédants, les qui se croient au dessus de, les qui se prennent pour Dieu – effet boomerang, varices, maladies, migraines, rancoeurs, frustrations, désillusions, vieillissement accéléré. Tout se paie – oui – ici-bas.

Donc ne juge pas.


1 commentaire:

  1. Merci . Magnifique texte .
    Hé oui ,il y a peu entre jauger et juger .
    Discours sans fausse note.

    RépondreSupprimer