dimanche 26 août 2018

Nouvelle attaque chimique en Syrie, J moins 2



Le ministère russe de la Défense, au travers de son porte parole général Igor Konachenkov, a mis en garde ce 26 août contre une possible mise en scène d'attaque chimique qui pourrait se produire en Syrie « dans les deux jours ». Des « experts étrangers anglophones » pourraient y participer, a-t-il ajouté. 

« Selon le Centre russe pour la réconciliation en Syrie, qui a reçu ce jour des informations de résidents d'Idleb, des spécialistes étrangers anglophones sont arrivés dans la localité de Hbit, au sud de la zone de désescalade, dans le but de mettre en scène une attaque chimique à l'aide d'engins explosifs au chlore », a expliqué le porte-parole, cité par l'agence de presse russe Tass.

Il a précisé le timing de la mise en scène, qui pourrait se produire à Kafr Zita « dans les deux jours ». Des habitants du nord de la Syrie auraient été transportés à Kafr Zita et se prépareraient actuellement à jouer les acteurs de cette mise en scène, a également ajouté le porte-parole. Ce même groupe d'habitants va être utilisé par des « faux Casques blancs » et devrait « filmer des scènes qui seront ensuite diffusées dans les médias du Moyen-Orient, ainsi que dans les médias anglophones », a-t-il poursuivi.

Quelques jours plus tôt, les Occidentaux avaient en effet mis en garde Damas. John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, avait prévenu que Washington réagirait « très fortement » si l'armée syrienne avait recours aux armes chimiques dans son offensive pour reprendre la province d'Idleb, l'un des derniers fiefs des insurgés islamistes dans le pays.

Le même jour, Paris et Londres avaient joint leur voix à celle de Washington, dans un communiqué commun qui spécifiait : « Nous soulignons également notre inquiétude face à une possible (et illégale) nouvelle utilisation d'armes chimiques. Nous restons résolus à agir si le régime d'Assad utilise à nouveau des armes chimiques ». En avril, attribuant au gouvernement syrien une présumée attaque chimique à Douma (sans en apporter les preuves), les Etats-Unis et leurs alliés, dont Paris et Londres, avaient effectué des bombardements contre plusieurs cibles syriennes. La Russie, alliée de Damas, a toujours affirmé que l'attaque de Douma avait été mise en scène par les Casques blancs, qu'elle accuse d'être alliés aux djihadistes.

Donc rebelote, quatrième mise en scène dune attaque présupposée des forces syriennes contre leur peuple par nos marionnettistes vidéastes occidentaux. A chaque fois la même tactique. Afin de fournir un prétexte à un assaut, on prépare le terrain des opinions en montant de toute pièce avec les casques blancs et Al Nosra, le Daesch local, de fausses attaques chimiques entièrement reconstituées en studio, sous la supervision de la CIA. Acteurs – locaux notamment -, décors – parfois trahis par les moyens dérisoires, du carton pate et des parpaings -, texte – surjoué sur fond démotion hystérisée, gens qui hurlent, sévanouissent, se piétinent, fondent en larmes -, faux cadavres maquillés à la va vite etc.
Parfois ils prennent non pas des acteurs mais des vrais gens, quils intègrent à leur tambouille et qui plus tard témoigneront face caméra du subterfuge dans lequel ils furent embarqués.

A partir de ces faux home movies on fabrique des photos et on fait tout fuiter sur les réseaux, YouTube, Facebook, Twitter etc, on a – les occidentaux – acheté sufisamment de faux comptes dans les GAFA pour savoir en quelques minutes créer un 2.0 évènement totalement truqué. Du fake en boite. Avec reprise instantanée dans les médias, perroquets prêts à sortir de la Maison Blanche ou sur le perron de lElysée pour lire au prompteur un texte préécrit, dautant plus simple à réciter quil est un copier-coller des 3 versions précédentes. Disons-le, nos matamores de la désinformation industrialisée sont des as du recyclage, ils nont absolument plus aucune imagination.

Nikky Halley – la pauvre – est déjà en route pour lONU ou au conseil de sécurité elle versera encore des larmes de crocodile. Ses gouttes pour les yeux permettent fort bien à cette comédienne AB Production de pleurnicher à demande, on sétonne quavec un talent pareil elle nait pas intégré le casting de Desperate Housewives.

Donc la Syrie, si tout va bien, dici 48 heures, fin de la trêve, on reprend exactement les mêmes cordes à noeuds pour neuneus que précédemment. Cette fois-ci les russes ont dévoilé le pot aux roses, mais vu leur image dans les opinions occidentales – John Mac Cain, le faucon archi obsédé de lanti Russie vient tout juste de monter aux cieux, ca fera une saillie en moins, toujours ca de pris -, ca risque de ne pas toucher grand monde. A lheure de la proche rentrée, les gens ont suffisamment à faire pour ne pas une nouvelle fois sintéresser au sort de ces lointains syriens. Lindifférence est lamie des guerres contre les peuples. La Syrie, jamais ces faucons ne lacheront le morceau.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire