dimanche 19 août 2018

Gauches et politique migratoire



Pour réduire l’influence du parti de droite radicale Alternative für Deutschland (AfD), première force d’opposition au Bundestag, Sahra Wagenknecht, leader de gauche de léquivalent allemand de La France Insoumise, vient de durcir sa ligne politique au sujet de la politique migratoire allemande, et de tourner le dos à la bienpensance habituelle de la gauche en général. En insistant sur cette prétendue générosité qui ne sapplique guère aux populations locales, y compris celles et ceux qui ne sont pas dorigine allemande.

Ca sappelle une révolution, et cest fait extrêmement intelligemment pour reprendre le flambeau nationaliste confisqué par lextrême droite. La ligne prise par Sahra cest exactement celle que rejette La France pseudo Insoumise de Melenchon, cette ligne qui pas plus que le FN ne lui donnera la moindre chance daccéder aux plus hautes fonctions.
Remettre le pendule à gauche implique nécessairement adopter ce positionnement. La gauche depuis trente ans sest déportée sur la morale tout en se livrant pieds et mains liés à lultracapitalisme, rejetant les classes populaires dans les rets des joueurs de flute de lextrême droite, ces faux nationalistes adoubés par lEtat Hebreu. Défendre les petits, les notres dabord, avant que de vouloir accueillir toute la misère du monde pour le profit seul du grand patronat et contre lintérêt de tous, voilà, la gauche, la vraie, la seule, cest ca.

Raison pour laquelle le faux-nez Mélenchon jamais nadoptera pareille inflexion, préférant ses grands appels généreux hors-sol à toute prise en compte de la réalité dans sa complexité. Dans cet exercice de contact avec le terrain, il est cocasse de constater que la Marine, grande bourgeoise vivant dans lopulence à Saint Cloud, est plus au fait des choses que lui - tout du moins, parce que le fieffé Jean-Luc sait parfaitement de quoi il en retourne, au 33eme grade on sait biaiser, dans ses discours elle le prend mieux en compte, ce fameux réel que vivent les gens. Un comble.

Déverrouiller les codes moralisateurs est – serait – pour la gauche francaise la seule et unique condition dune résurrection. Or les tenants de celle-ci, PS, FI et autres groupuscules, ayant pour but de ne pas changer la formule oligarchique qui les engraisse, il est évident que la respiration artificielle leur convient mieux, et tant pis pour leurs électeurs et militants, ces gueux, ces naifs, ces gogos, tout juste bons à tracter et à glisser un bulletin.

Les migrants sont nos amis, à 200 euros le mois sans charges sociales, carrément, à ce prix-là jen embauche 5 en mode Uber, cest-à-dire je signe rien, du cash au cul du camion, et si tu lambines ou te plains, au suivant. En cautionnant ca pour garder une apparence de bonne conscience, la gogoche a purement et simplement signé larrêt de mort du peuple francais, à qui elle a livré un code de bienpensance histoire de pleurer encore plus fort.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire