samedi 14 juillet 2018

Wendy et les enfants perdus - Schtroumpf colère



Putain non mais c'est pas POSSIBLE d'écrire des trucs pareils, mais il est CON ce gars putain mais comment je vais te l'ASSASSINER sur son post, TIENS – j'écris CA et puis CA et puis …

Ouh la la ca part en vrille et voilà mes potes qui me sermonnent, aie, je serais peut être encore une fois allé un peu loin …

Je sais pas d'ou ca vient, ces accès de colère, parfois, enfin parfois, souvent en fait ! Ca monte direct et la je me contrôle plus, et tout ce que je fais de bien c'est comme balayé dans la tête des gens pour trois jours. Parce que le verbe dur, ca je peux pas dire que je maitrise pas, hyper cassant, blessant qu’on m'a dit, paraît que j'en ai fait pleurer certains, alors qu’en fait pas du tout, j'ai pas du tout envie de heurter les gens, enfin pas mes potes, sauf que voilà, parfois.

J'en parle avec mon homme, il me dit que ca vient de loin, de quand j'étais là-bas … Là-bas, j'arrive pas à mettre de la distance avec ma détestation de cette ville, pourtant ca fait des décennies que j'y habite plus. Eh bien non, ca passe pas.

C'est dur de le savoir loin, quatre jours par semaine, seul je m'emmerde, au boulot ca devient chiant aussi, cinquante ans passés, carrière qui s'envole et la ca retombe, limite placard, lui ca va il a rebondi, il a toujours trois coudées d'avance, moi si je suis honnête avec moi même je dirais, je suis le flux, je reste passif, j'attends que le couperet tombe.

L'âge … oui … l'âge … Je suis plus comme avant, si je jette un œil sur les photos de mariage j'ai pris dix ans, dix kilos, pourtant c'est pas vieux … Lui ca va, il se tient, plus jeune, oui mais y'a pas que ca. En fait c'est comme si j'avais pris conscience que je m'étais un peu enfermé dans un personnage, le gars qui gagne bien sa vie, qui a des connexions, qui a ses entrées. Un pseudo vieux sage qui pete de temps en temps un câble bêtement sur les réseaux. On s'amuse de moins en moins en fait, et la sérénité me concernant recule …

La psy ca a finalement pas marché, c'est comme si ca avait été le motif pour laisser les choses se faire et en l'état, faire semblant de changer pour ne rien remettre en cause, aller fouiller le passé au lieu de s'investir dans le présent.

Tiens, le Monde Diplo, je l'ai pas lu celui-là. Dix heures du soir, déjà …


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire