jeudi 26 juillet 2018

Commission d'enquête émasculée



Branle-bas de combat à la commission d'enquête de l'assemblée nationale. Apres les obstructions de sa présidente, vendue au tout petit monarque en carton, La France insoumise se retire, ainsi que son co-rapporteur Guillaume Larrivé. Le deputé communiste Eric Cocquerel dénonce pour sa part "une action de sabotage" avant de demander la tête de sa présidente Yaël Braun-Pivet. 

Ca ne mange pas de pain et ca ne changera rien.

Répétant qu'il souhaitait auditionner notamment Alexis Kohler (le secrétaire général de l'Elysée), Laurent Simonin, le député Les Républicains a accusé la majorité parlementaire d'être soumise à Emmanuel Macron. 

"Je pose la question: est-ce que l'Elysée souhaite torpiller les travaux de notre commission? Je le crois, je le crains. Instruction a été donnée aux députés du groupe En Marche de bâcler la préparation d'un vrai-faux rapport", a déclaré le député de l'Yonne. Dans son sillage l'ensemble des députés Les Républicains ont décidé de se retirer. Les communistes en ont fait de même en début de soirée.

Pauvres députés. Ils ont beau être allés à Versailles écouter sa Majesté et avoir eu en leurs mains le texte de la prochaine révision constitutionnelle, ils n'ont toujours pas compris que le pouvoir exécutif avait signé leur arrêt de mort. Le pouvoir législatif est bel et bien en train de mourir sous leurs yeux tandis qu'ils s'echarpent sur l'affaire Benalla, ce feuilleton d'arrière-cour pour gogos. Laquelle affaire sert de cache sexe à l'essentiel qui se joue prochainement par députés LREM interposés.

Commission ou pas, fusible ou pas, Jupiter a délivré son Oracle devant les siens à la Maison de l'Amérique Latine. Venez me chercher, sous-entendu allez donc vous faire voir … chez les grecs. Message on ne peut plus clair de celui qui détient tout dans ses mains, y compris la capacité à contourner les médias en utilisant les réseaux sociaux en direct pour leur cracher dessus et mentir effrontément une nouvelle fois. Les gars sont tous complètement dépassés, ils n'ont pas pris acte du changement de régime tout proche et en sont encore à se référer a une constitution morte à force depuis Sarkozy d'avoir été violée.

Ces pauvres hères ne parviennent et ne parviendront jamais à changer de logiciel. Quand Macron pendant sa campagne parlait de renouvellement de la vie politique c'était ca. Je vous prends tous, je vous mets à la benne en vous laissant vos titres, émoluements et simagrées, et seul face à mon reflet je prends la totalité du trousseau.

Donc oppositions et commissions émasculées, quoi de plus naturel dans le nouveau régime An I. Simulacre de A à Z, telle est la Loi Nouvelle. La dictature macronienne sous costume républicain est née, le roitelet nous dit ca avec le sourire et envoie Marlène Schiappa anonner d'une voix de crécelle les éléments de langage de bois les plus crétins à la télé.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire