vendredi 1 juin 2018

Un Front bas-de-plafond



Halleluia la France est sauvée. Le Front est renversé, vive le Rassemblement. National.
Depuis sa brillantissime prestation de l'entre-deux tours, Madame la Présidente s'était mise en réserve de la République. Il faut dire que phosphorer autant avec Florian pour accoucher d'une pareille souris méritait une petite cure de jouvence et de repos … au frais. 

Ce qui fut fait.

Douze mois après ce retrait d'elle-meme, la Marine qui avait pris l'eau sort du trou, et refonde tout de la cave au grenier. On prend les memes, ou presque, et on recommence mais sous un autre nom. Une agence a du etre engagée, des séances de brainstorming effectuées, des milliers de questionnaires distribués puis remplis.

Donc RASSEMBLEMENT. Un mot valise, un mot creux, un mot utilisé à toutes les sauces. Au contraire du Front, qu'on peut avoir haut ou bas selon ce qu'on a mis dedans, le rassemblement ratisse … parfois du vide, souvent, d'ailleurs, mais ratisse.

Si tu ne peux changer de destin change de nom. Marine fait comme les grosses boites, elle ripoline et de ANPE se mue en … Pole Emploi. Sa nouvelle succursale imposera a minima de changer toutes les cartes de visite, ce qui fera plaisir aux imprimeurs.

Un an pour en arriver là, je serais militant du Front, je serais depuis longtemps parti ailleurs cultiver mes poireaux. Madame la Présidente s'accroche à son sceptre, il ne lui reste guère que cela depuis la démission en juin dernier de son disque dur.

Le grand-père doit bicher et la niece, toute à son université lyonnaire, ricaner. Fifille-tantine fait du vieux avec du vieux, l'auto-pulverisée de mai 2017 a perdu la main et conserve juste la capacité à effacer un mot pour un autre qu'elle aura pompé au feu RPR.

Las, la flamme, la fameuse flamme bleu blanc rouge est toujours là. Jeanne, au secours.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire