jeudi 14 juin 2018

La comédie humaine - Le syndicaliste Centrale Rillette



Notre syndicaliste Centrale Rillette s'en va une nouvelle fois revêtir un bleu de travail piqué à Momo le Camionneur. Eh oui, c'est que c'est comme qui dirait un jeu de rôle que de mimer ce qu'on fut six mois en tout début de carrière, juste avant l'élection comme délégué puis patron du CE de la PME des Vosges, puis etc. Bref, quand t'as un F3 payé par les copains avec aval du MEDEF, des vacances gratos avec le CE pour bobonne les 4 gosses et Médor depuis 20 ans, sans compter les petites enveloppes …

Faire Mimile quand on vit comme Crésus – ca le fait, mon bon mossieur, et c'est un job à temps partiel, et vous savez quoi ben merde, parce que moi j'ai pas ma Brigitte à domicile qui me fait répéter, j'ai juste mon miroir de salle de bain et ma petite webcam vu que Liliane s'est barrée avec ses valises ya deux mois !

La lutte finale, ca s'entonne à tue-tête, tu prends l'hygiaphone, tu laisses les micros et les caméras s'approcher, tu prends une tête de gros bourru à moustache pleine de bière et tu éructes comme dans Reiser. Fastoche ! Le lendemain HOP HOP HOP à Matignon gnon-gnon avec Gnafron Gattaz, un chouette gars qui a toujours un petit biffeton pour faire plaisir à te glisser sous la table. Tellement plus fun que la mère Notat de son vivant qui nous engloutissait derrière les discours à la Rocard de trois plombes et des leçons de savoir vivre, genre laisse parler la dame …

J'aime bien mes syndiqués, c'est des bons gars qui tractent toujours quand y pleut, les gars le 20 du moins avec ce qu'ils picolent plus une thune, et avec ca à jour de cotises. Les mecs tu leur dis tu sors dans la rue et tu beugles CRS SS et zyva ! Des bons cons comme on les aime ! En tout cas moi perso, avec mon bac moins 3, face à des nouilles pleines de furoncles comme ca je me rassure.

N'empêche, j'ai bien fait de l'écouter, ce vieux conseiller de l'ombre qui quand j'avais vingt sept ans m'a dit, et si tu venais à ma loge … Depuis tout baigne, à part cette conne de Liliane qui s'est barrée avec les gosses et m'a piqué mon dentier. Celle-là je te lui réserve un match retour trois points je te dis pas. Sale gauchiasse va ! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire