mercredi 27 juin 2018

England - le ridicule ne tue pas



Londres veut donner pouvoir à l'OIAC de désigner les responsables d'attaques chimiques avec en ligne de mire l'affaire Skripal et la Syrie. La Russie s'inquiète d'un dévoiement de l'organisation, qui menacerait les fondements de l'ONU.

Face aux preuves brandies par les russes que ces cons de britishs nont pas daigné voir – elles sont pourtant exposées, lOIAC sur place avait estimé inutile de les examiner … -, la diplomatie des rosbifs senlise une nouvelle fois dans le ridicule le plus absolu. Deux soufflantes, une sur Skripal, une autre sur la Ghouta, et ce niais de Boris Johnson, le pire Ministre des Affaires Etrangères que le Royaume Uni ait jamais eu, recommence ses manigances à deux balles. En plein jour tant quà faire ! Donc on soudoie lorganisation directement à la racine, voilà lastuce du mec. Benny Hill is alive !

Teresa May sest ridiculisée à lONU, ses pleurnicheries ont eu pour effets des frappes ratées sur des cibles bidon et un pseudo espion russe – en fait espion britannique – actuellement en parfaite santé, avec des accusations qui lui sont revenues en boomerang.

Quand tu perds, un peu de fair-play et dintelligence consiste, peut être pas à le reconnaître, mais à habilement changer de sujet. Les britishs eux en remettent une couche comme des cancres qui refusent la note de 3 sur 20 de la maitresse. Il n y a quà voir les succès de la ligne Brexit, la Reine a fini par signer le décret face à la montée réactionnaire des Lords. May sur ce dossier a échoué sur toute la ligne. Payée pour mettre en place le vote de ses concitoyens, cette cruche ne doit son salut – provisoire, parce que le 29 mars 2019 cest pas encore aujourdhui et avec des arsouilles du style Junker ou Soros on peut sattendre à tout – quà la reine d Angleterre.

Jai envers le peuple anglais un immense respect. Mais constate à quel point depuis Tony Blair leurs gouvernements successifs ont fait de ce grand pays extrêmement doué en diplomatie aux siècles passés – quoique fort roués - une armée de nains. Aussi mauvais voire pires que les français – cest dire …

Face à de pareils débutants mauvais joueurs et mauvais perdants, que faire sinon les mettre au coin, éclater de rire et passer à autre chose. Franchement le coup de Boris, mais quel pauvre homme ! Serguei et Maria vont se faire un plaisir de lui répondre en des termes bien sentis. Pête un coup Boris !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire