dimanche 24 juin 2018

Dupont-Aignan chez Ruquier - 6 K.O.



Une fois n'est pas coutume, petit passage dans le cirque Barma Ruquier de 45 minutes avec le père Dupont Gnangnan, pas gnangnan du tout cette fois, plutot voire très bon, combatif mais respectueux, argumentant solidement et particulièrement maitre de ses nerfs, au contraire de l'aéropage bienpensant qui s'y sont mis a 6 pour tacher de le mettre en charpie.

Le duo tragique Yann Moix Moix Moix et Christine Angote a été à sa hauteur habituelle. Lui, grognon et arborant un rictus navrant, elle au bord de l'hystérie puis s'y vautrant en hurlant comme une possédée alors que NDA venait de dire qu'il allait installer dans les jardins du Luxembourg SOUS SES FENETRES un camp de migrants. Ce fut succulent de les voir tous, Ruquier en première ligne soudain fou de rage, hurler comme des hyènes à six contre un – lui était hilare – parce qu'il les avait traités de nantis totalement décalés de la France réelle.

Leur masque, lui le politique pas comme les autres, il te leur a arrachés et ce fut un bonheur que de voir ces braves gens si propres sur eux se transformer en meute folle. Benguigui faisant un sketch grotesque de mec outré, Angot hurlant dix fois le même mot en mode asile, Ruquier défiguré par la haine et pret à perdre son dentier – le gars il nous la joue je suis né dans une cité … - , Moix éructant, Angelique Kidjo – celle qui se prend pour l'Afrique en personne et ne sait faire qu'une chose, sa victime, et aussi hurler au lieu d'exprimer posément ses idées. Et puis cet espèce de clown écrivaillon ashkénaze mais surtout naze avec ses lunettes noires sur le pif, son ton de plagiste beauf et sa veste ouverte sur un poitrail velu à la sauce La Vérité si je mens.

Ces NANTIS tous de gauche, tous pro migrants chez le voisin, tous vendus au systeme et abonnés à la téloche payée par les contribuables ont montré leur vrai visage. Celui du mépris, celui de la vulgarité, celui de l'hystérie, celui d'une absolue méconnaissance de la réalité francaise, celui d'intellos à deux balles qui cachent leur rattachement réel sous des formules lénifiantes. Des vendus à BHL – la tête d'Angot quand NDA a attaqué son fumiste ami sur la Libye, ca valait le détour. Des intolérants incapables d'argumenter – QUI comprend Angot quand elle l'ouvre …- ou d'échanger et qui pratiquent terrorisme intellectuel et manipulations émotionnelles – la Kidjo qui annexe le dico et nous tape une crise sur l'utilisation du mot colonialisme, eh cocotte, t'es une artiste indépendante ou un peu payée par le système, dis-nous.

Cette … émission, disons cette foire d'empoigne faite par et pour des mondialistes apatrides payés par un pays, le notre, censé être le leur, qu'ils ont trahi, est faite en théorie pour ridiculiser l'adversaire. Là, le talent tout a fait singulier de leur invité a retourné la machine contre eux, à six contre un fallait le faire et ce fut jouissif. Maniant la carotte, le baton et la provocation avec doigté, NDA le pestiféré a démasqué 6 guignols d'un coup à une heure de grande écoute. Chapeau l'artiste.


2 commentaires:

  1. Eh bien, voilà un résumé du tableau vidéo brossé à la serpe avec les mots bien appuyés, justes saignants là où il faut.
    J'imagine aisément les têtes outragées déformées par la haine non dissimulée.
    Cela me donne presque envie de me faire une violence, et d'aller voir la version images, histoire de prendre complètement mon pied !
    Merci à l'artiste du Verbe.

    RépondreSupprimer
  2. Excellent commentaire du journaliste

    RépondreSupprimer