vendredi 4 mai 2018

Un brin de muguet pour les 1% dans FORBES



Tandis que les riens et moins que riens manifestent ou se font écharper par des forces de l'ordre aux ordres du monarque, ce dernier, grand courageux, a pris la poudre d'escampette. Australie tout d'abord ou ce grand vantard s'en est allé prêcher la renaissance française – sous son égide, s'entend. Où il s'est fait qualifier en UNE par un fanzine local de Pépé le Putois. Paraît que ca l'a fait rire, le poulbot …

Retour aux fondamentaux, notre Président des Riches – des ULTRA Riches ! – s'en va IN ANGLICHE donner un entretien exclusif – exclusif pour les lecteurs dudit magazine sur papier glacé – à FORBES, cette publication populaire bien connue qu’on feuillette chez le docteur. Où il nous à distance – sympa ! - informé de son intention de supprimer, après l'ISF et pour les mêmes, l'Exit Tax mise en place par feu Nicolas Sarkozy.

Je vous renvoie à Google et à La Tribune pour la définition de la taxe en question. Retenez juste qu’elle concerne 300 pékins et qu’entre les estimations du monarque en termes de manque à gagner pour nos finances et celles de la Cour des Comptes il y a un rapport de 1 a 100. Effet d'optique du au décalage horaire je suppose …

Car il faut que “les gens soient libres d’investir comme ils le souhaitent”. Ceux que le monarque appelle les ENTREPRENEURS. En français les GROS INVESTISSEURS, vu que jamais Macron n'a rencontré dans sa vie le moindre authentique entrepreneur. Un entrepreneur pour lui c'est un financier qui rachète puis dépèce la création d un entrepreneur. C'est un as du casino. Un pro du haut de bilan, du merging, de la fusion acquisition à la Rothschild. C'est celui qui appartient aux 1% et qui vit de la sueur des autres le nez sur des cours de bourse et des tableurs Excel, et qui s'équipe d'un stabilo et d'un portable dernier cri et qui habite partout et nulle part. C'est son monde et c'est son projeeeet, le rendre encore plus riche sous prétexte de faire décoller la croissance du pays. Confondu avec celle de son portefeuille. C'est son financeur, son donneur d'ordre, le seul qui compte à ses yeux. C'est celui qui lit FORBES, en anglais. C'est donc celui à qui le Président de la fWance offre un brin de muguet.

Un peu de novlangue pour la route.

Emmanuel Macron : La première chose que je veux accomplir durant mon mandat, et j’ai été très clair à ce sujet avec les Français avant les élections, c’est précisément une grande transformation. Comme je l’ai expliqué, nous sommes à l’aube d’une transformation due à la transition numérique, au bouleversement numérique, avec l’intelligence artificielle. Nous voulons jouer un rôle dynamique dans cette transformation mondiale, et c’est pour ça que, par exemple, nous avons organisé, il y a maintenant deux semaines, une grande conférence sur le thème de l’intelligence artificielle. La transition écologique génère également des changements en termes de consommation, d’investissement et de production. Ces deux transitions vont donc transformer notre manière de produire, de consommer, de nous organiser et de penser. En France, depuis trois ou quatre décennies, les gens tentent de résister à ce changement. Les partis politiques de gauche et de droite promettent aux électeurs de les prémunir contre ces changements.

Et je pense avoir réussi à convaincre le peuple français, et j’y travaille encore, afin de pouvoir enfin dire que ce changement est arrivé. Il nous reste maintenant à trouver le moyen d’adopter pleinement ce changement et d’en être fier. Alors comment pouvons-nous attirer un maximum d’investissements, créer un maximum d’emplois et devenir l’un des chefs de file de ce nouveau monde ? Les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et des services sont déjà en plein bouleversement. Nous devons donc savoir où nous voulons investir, comment mener à bien les bonnes réformes et de quelle manière nous devons protéger la population.

Ce que je propose, c’est d’expliquer aux Français que le meilleur moyen de se protéger, ce n’est pas de se protéger du changement, car il aura bel et bien lieu. De nombreuses personnes affirment aux citoyens français : « Je vous protégerai des conséquences néfastes d’Uber ou d’Airbnb », mais ces entreprises sont présentent sur le territoire, et les consommateurs français les apprécient, même si elles mettent de nombreux emplois en danger.

Bel enfumage sur fond numérique et de robots, lesquels on s en doute, il suffit d'aller chez Leclerc et Auchan, sont synonymes de créations d emploi. Le taux de chomage des robots semble bien un objectif macronien, je parierais sur 0%, ce qui est ambitieux. Ce changement est, histoire de paraphraser son prédécesseur, pour MAINTENANT.

La messe est dite, et depuis ltranger, et depuis les colonnes de la feuille de chou des ultra-riches. Les CGTistes du 1er mai sont has been , rien compris au film, direction Uber les enfants, auto-entrepreneurs et plus vite que ca. Les cheminots cranez pas, nos prochains TGV seront conduits par l'intelligence artificielle, vous êtes donc la dernière génération des Gremlins. Vous verrez, les consommateurs de train vous défendront pas longtemps, on va leur faire le coup de la concurrence qui fait baisser les prix, ca a marché pour la téléphonie, on va refaire le meme sketch.

Je serais bien curieux de connaitre dans le détail les options dudit Macron sur ce qu'il entend mettre en place pour PREMUNIR les francais contre cette immense régression sociale en marche à des fins dites entrepreneuriales et de modernitude. Car quoi, moins d'emplois, moins de droits, plus de charges, plus d'heures, plus de taxes, va falloir être sacrément habile pour nous faire passer les nouveaux cadeaux fiscaux aux copains du Haut pour des avancées pour la base … Dans FORBES ca passe mais sur le terrain …

A quoi bon le lire, l'entendre, on a compris le truc, le décodeur est fourni avec le MAG, la novlangue Macaron les francais un rien gogos ont mis pour beaucoup de ceux qui avaient glissé son bulletin moins d'un an à acquérir le traducteur. C'est plié les enfants, inutile de vous battre ou de raler, le petit télégraphiste de l'oligarchie déroulera quoi que vous en pensiez son projeeeet jusqu'au bout. Vous l'avez voulu vous l'avez eu. Encore 4 ans à tenir, Mama Mia.


1 commentaire:

  1. Bonjour Christophe

    Là encore entièrement en accord avec votre analyse.Si Intelligence Artificielle et transhumanisme étaient élaborés par souci du bien-être de l être humain et du Vivant en règle générale et sur des critères éthiques stricts(dépollution,décontamination,remplacement d organes dégradés par exemple)nous pourrions parler d une évolution favorable pour tout le monde mais là nous en sommes loin et l infecte mentalité des financeurs de ces projets nous annonce un avenir sombre pour la planète à moins que les populations en un sursaut désespéré et violent se ressaisissent pour jeter toute cette saleté dans les poubelles de l Histoire.On se demande bien en quoi des circuits électroniques qui feront ressembler notre terre à une copie de "matrix" pourraient représenter un modèle social attractif pour tout humain ayant deux sous de jugeotte!

    Amicalement

    LOUIS

    RépondreSupprimer