mercredi 16 mai 2018

La Knesset à Paris !



Youli Edelstein : « S'il vous plaît, une demande très personnelle. Je sais ce qu'est la souffrance. Je sais ce qu'est le manque de démocratie. S'il vous plaît, je vous en supplie ; Ne tentez pas de comprendre des terroristes. Non. Il n'y a pas de souffrance ! Rien au monde ne justifie de faire exploser des autobus ou de mener des attaques terroristes.», a déclaré Youli Edelstein, President de la Knesset a une commission parlementaire francaise dans le cadre d un dialogue nous dit-on musclé.

«Il faut comprendre que la situation à Gaza a très peu à voir avec le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem … C'est une action très bien planifiée du Hamas qui utilise les populations y compris des femmes, des enfants, des adolescents, comme boucliers humains », a-t-il affirmé ensuite.

Certains – Clémentine Autain de la FI ou le député communiste Jean-Paul Le Coq accusant Israël de terrorisme – ont par les mots – par les mots seulement vu que le métier de député c est de faire des MOTS – tenté de faire résonner un autre son de cloche.

Mais Madame la présidente du groupe d'amitié France-Israël de l'Assemblée, Elise Fajgeles (LREM – comme par hasard), a plaidé pour des relations parlementaires entre les deux pays empreintes de «gravité» et «d'honnêteté intellectuelle» et rejeté l'annulation de la « Saison France-Israël », une série d'échanges culturels et scientifiques entre Paris et Tel-Aviv, prévue de juin à septembre prochains.

Donc la « gravité » et « l'honnêteté intellectuelle » de Madame la sioniste de cœur équivaut …
Ø  A valider les crimes de guerre,
Ø  A valider la confusion opérée volontairement par Monsieur Knesset entre Daesch et palestiniens, enfants inclus,
Ø  A valider la doxa anti Hamas de l'Etat Hébreu,
Ø  A faire de la pub pour son truc culturel sur un lit de morts.

Belle définition LREM de l'honnêteté intellectuelle ! Que Madame nous dise combien l'Etat Hébreu la rémunère et sous quelle forme pour oser proférer pareilles abjections !
Mélenchon, hier, exigeait la convocation de l'Ambassadeur d'Israël. Pour lui mettre 4 heures de colle j'imagine. Aujourd'hui on convoque en grande pompe un menteur invétéré, on le laisse débiter ses horreurs sur un ton suave de serpent, on fait semblant de lui mordre les mollets et on passe a autre chose !

Aussi grotesque que les résolutions de l'ONU ces gesticulations de nains politiciens de tous bords, y compris ceux qui se sont montrés durs envers l'invité. La seule attitude digne eut été le boycott, faire de la publicité à ce sbire est en soi une trahison de l'esprit républicain. Lequel n'a pas à faire la promo d'assassins d'enfants.

Terrorisme. On nous le sert ce mot, contre Assad – élu et réélu -, Kadhafi – adoré par son peuple de son vivant -, Hussein, assassiné comme le précédent, le Hezbollah – élu ! -, mais sur Israël et ses crimes on fait les yeux de Chimène, une petite réunion de façade et on tourne la page. Et on valide la programmation d'un truc pour bobos d'échanges culturels.
Indéfendable France du fait de ses élus. Tous sans exceptions.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire