dimanche 27 mai 2018

Hillary Clinton - les pires garces s'en sortent toujours



Le Congrès a demandé l'arrestation immédiate d'Hillary Clinton et la nomination d'un " deuxième conseiller spécial " pour enquêter sur les accusations généralisées de corruption et de malversations politiques contre Clinton et ses alliés de l'administration Obama.

Les congressistes republicains veulent aussi savoir ce qui a conduit à lancer l'enquête spéciale sur les liens présumés de la campagne Trump avec la Russie, maintenant que plus de douze mois se sont écoulés sans qu'aucune preuve n'ait été découverte à l'appui des allégations.

Les républicains de la Chambre des représentants ont également exigé une enquête indépendante sur la décision du FBI d'innocenter Hillary Clinton des allégations concernant le serveur de courrier électronique quelques jours seulement avant l'élection présidentielle de 2016. Ils exigent des documents classifiés sur l'enquête afin de vérifier tous les détails et demandent un certain niveau de transparence dans l'affaire notoirement secrète.

Plusieurs membres du Congrès ont également pris la parole lors de la conférence pour critiquer directement Robert Mueller et l'enquête du DOJ. Ils ont relaté le comportement illégal présumé du régime Obama, y compris l'affaire des écoutes téléphoniques "Pire que Watergate", ainsi que les abus de la FISA et le "traitement spécial" d'Hillary Clinton par le FBI.

Accusant directement le DOJ et le FBI de partialité politique, le membre du Congrès a signalé des "irrégularités" dans les enquêtes récentes, et veut des documents classifiés sur les enquêtes récentes pour vérifier tous les détails.

La conférence de presse des républicains de la Chambre des représentants suggère que la promesse de longue date du président Trump d'obtenir un procureur spécial pour examiner la " situation " d'Hillary Clinton se réalise enfin.

Ce fut le moment clef des débats piteux entre la candidate démocrate et son adversaire aujourdhui dans le bureau ovale. Assez au fait des magouilles financières et judiciaires de la sénatrice de l'Etat de New York, Trump à son habitude lacha ses coups les plus durs sans prendre de gants et lui promit la prison. Dans les cénacles bienpensants ont cru au coup de folie du milliardaire et on insista lourdement sur son hystérie et sa vulgarité – hystérie que le comportement d'Hillary Clinton, habituée au surjeu et aux roulements d'yeux, contient a minima tout autant.

Le contenu même des affaires Clinton, le contenu de ses mails, la pression sur le FBI et sur certains acteurs de la vie judiciaire américaine, le grotesque écran de fumée sur les prétendues ingérences russes, la liste incalculable de scandales financiers liés à la Fondation Clinton, le nombre hallucinant de collusions entre la démocrate, sa fondation et les pires dictateurs d'Afrique et d'ailleurs … La liste de méfaits est tellement énorme que cette salve inattendue du Congrès m'apparait comme un nième coup d épée dans l'eau pour tacher de faire une nouvelle fois tomber une des figures les plus abjectes de la politique internationale. Cette Lady Macbeth outre-atlantique, détestée par la plupart de la middle class US, personnifie dans ses actes les pires méfaits tous terrains jamais effectués par la classe dirigeante yankee, au point qu'à coté d'elle Nixon parait un bleu.

Car le Monsieur Watergate n'a à mon sens jamais ouvertement été mouillé dans un traffic international d'enfants à des fins de pédocriminalité. L'affaire dite du Pizzagate, celle que d'aucuns veulent nous faire passer pour une théorie du complot, affaire en cours au FBI et jouet de deux écoles, ceux qui enquetent et ceux qui de l'intérieur de l'agence font tout pour l'étouffer – cette affaire de traffic international constitue la matrice la plus grave jamais révélée sur cette terre. Et c'est bien le couple Clinton, à commencer par cette Hillary qui porte la culotte, qui est à la manoeuvre.

Que les bienpensants se soient donnés en 2016 une candidate aussi haie, aussi mafieuse, aussi tarée – revoyez ses prestations, ses évanouissements à répétition, ses pétages de cable face caméra, franchement à coté Trump c'est les schtroumpfs – et surtout aussi criminelle – relisez ses mails qui sont publics, ceux avec Podesta … - en dit long sur la décomposition absolue non seulement de Washington DC et des élus démocrates, mais sur notre modèle occidental. Les WASP se sont donnés pour horizon la pire garce qui soit, une authentique malade mentale qui parle de sacrifier des poulets à Moloch dans son jardin par écrit. Une championne de l'évasion fiscale et du détournement de fonds publics, et une as des affaires truquées et de la pression sur témoins gênants. Quand je pense que les amateurs de la série House of cards n'y voient goutte pour la plupart…

Je crains qu'elle ne tombe jamais, les vraies garces demeurent souvent impunies. Se désespérer des States parce que Trump fut élu tout en laissant Hillary libre … La bêtise et l'aveuglement de certains n'ont décidément aucune limite.

Pensées à tous ces enfants innocents, victimes de ces monstres. Et de l'incredulité de tant d'anes batés.







2 commentaires:

  1. Bonsoir Christophe

    Oui.Depuis l époque des sanglants jeux romains du cirque dont les ruineuses dépenses ont bien contribué à la chûte économique et donc politique de l Empire,en passant par les orgies sacrificielles et pédophiles des Incas représentées sur des bas-reliefs,avec les peintures de personnages aux yeux mauvais,
    et atrocités du même genre chez des dirigeants assyriens ou autres avec l appui de seconds couteaux,il y a toujours eu des gens dégénérés qui profitaient de leur position sociale pour satisfaire les passions les plus sordides et dégradantes.Il serait temps que l on évolue enfin tant chez ces fausses élites que parmi les masses qui acceptent d être dirigées ainsi,de servir et d obéir à toute cette m....

    LOUIS

    RépondreSupprimer