samedi 19 mai 2018

France Macron - Robin des bois ... à l'envers



Ce 18 mai, Le Monde assure avoir en sa possession le document qui prépare un plan de réduction des dépenses dans les aides sociales. La direction du budget a ainsi délivré plusieurs pistes pour «transformer les prestations sociales». Si l'entourage du ministre du Budget Gérald Darmanin, contacté par le quotidien, atteste qu'il ne s'agit que de «travaux techniques», difficile de ne pas y voir un premier jet pour un futur projet politique de réduction des dépenses publiques. Depuis juin 2017, le gouvernement s'est effectivement lancé dans une vaste entreprise de réduction de ces dépenses, de l'ordre de 80 milliards d'euros d'ici 2022.

Coup de rabot sur l'ISF, 4 milliards, coup de rabot sur l impôt sur le capital, 1 milliard et demie, coup de rabot sur l'Exit Tax, au bas mot 800 millions. Ca en fait un sacre manque à gagner pour un Etat au bord de la banqueroute qui nous impose des REFORMES de structures. Du coup feu sur les riens et les moins que riens et donc sur les allocations et autres aides sociales, l'état est pas la pour compenser l'irresponsabilité des gueux pas cap de se payer un costard.

80 milliards c'est pas rien, mais Darmanin ce grand courageux plaide l'étude technique ! La voix de son petit maitwre blanc, Macaron 1er, a bien travaillé et ses services avec. On ne parle pas des avantages illégaux de 75% des fonctionnaires de Bercy, lesquels s'exonèrent du droit commun et encaissent depuis des lustres des primes hallucinantes tout en coupant dans les allocations des plus démunis. On ne parle pas davantage de toutes les augmentations de taxes, d'eau, d'électricité, de gaz, les amendes à 80km heure, les voitures radars, les amendes pour harcèlement sur nanas à 750 euros pièces. Encore moins de la baisse de la CSG et de la fausse suppression de la taxe d'habitation pour 2019, déjà annulée par deux autres taxes à venir en meme temps.

La ligne a le mérite de la clarté, y compris avec l'enfumage de Bercy. Tout pour les 1% et on pique aux autres. Robin des Bois mais à l'envers, le Prince Jean et Triste Sir sont à l'Elysée et à Matignon. On va donc continuer sans complexes à saigner la bête, à désosser les SNCF et autres Aéroports de Paris, faire entrer la concurrence étrangère partout, tuer la ruralité, encore davantage casser le code du Travail, augmenter les lois sécuritaires liberticides, faire jouer la police de la pensée sous couvert de lois sur les fake news et le secret des affaires. Et créer de toute pièces des contrefeux et des émissions de type publi-reportage pro gouvernemental sur le service public aux frais des téléspectateurs.

Harry se marie, toutes les chaines sont aux aguets, l'été arrive, tout va bien. La France Macaron telle une déferlante dégringole sur les gueux et leur casse les mollets. Les médias tapent sur les récalcitrants, manifestants, étudiants, zadistes, tous pris dans un ensemble qualifié par ces surpayés aux ordres de réactionnaires anti-réformes.

Tout ce qui fut bâti en 1936 et surtout en 1945 et 1946 est en train d'être mis à sac par des banksters, et on nous parle de montée des extrémistes, le coup de l'œuf et de la poule. La patrie des droits de l'homme est en train pour les intérêts d'une ultra-minorité mondialiste ultra-riche de tuer les droits et de détruire des vies. A toute vitesse ! Tout va bien dans le meilleur des mondes …  On a la coupe du Monde de foot dans un mois et en 2024 Paris est à la Fête ! Des jeux et du cirque …


1 commentaire: