lundi 14 mai 2018

Fichez-leur la paix avec le voile !



J’ai autrefois vécu sur une ile française de l Océan Indien, l’Ile de la Réunion. Une ile portant bien son nom où cohabitent en paix des êtres de races et de religions différentes, les affichant sans aucun problème de vivre-ensemble. Dans la commune de Saint Paul dans laquelle j habitais, il était fréquent qu’au supermarché je croise des femmes en burqa, des femmes voilées, des petites créoles habillées très court avec le matériel en évidence, leurs grand mères o combien pudiques, et des jolies blanches toutes minces et leurs copines bien en chair.

Ceci – cette évidence que vivre entourés de gens différents qui s’acceptent et qui savent rire et dialoguer – semble à en écouter certains en métropole impossible. Pire – indésirable ! Nous avons dans nos médias, dans notre vie politique et dans nos journaux des tas de grands penseurs qui savent ce qui est bon pour tous et l’imposent à coup d’invectives sous couvert de laïcité. Leur lecture de ce qu’ils nomment le pacte républicain est celle d’un laïcisme à tendance colonialiste ou prévaut une vision du monde bienpensante tendant à mixer toutes les différences pour n’en faire qu’une couleur. La leur.

Un motodidacte de la cote d’azur peut donc faire édicter dans sa ville un décret interdisant le port du burkini. Et laisser faire le spectacle de pré adolescentes quasi nues sur les mêmes plages, défilant sous le regard de leurs mères devant des quinquagénaires affolés. Ce seront ces mères et leurs filles qui dans le registre Me-Too hurleront au regard déplacé et à la main baladeuse. Ce seront ces mêmes mères qui imiteront le style de leurs fillettes et achèteront les mêmes fringues qu’elles pour rester a la page.

Dans ce logiciel une femme pudique est jugée rétrograde. Nous sommes à l’heure ou des nymphettes s’affichent nues sur les murs des métros et sur les autobus. Alors tous à poil, vive le corps marchandise, et si toi femme musulmane tu te terres sous un voile alors je te l’arrache et je t’humilie.

Tel est le créneau de Madame Badinter, ci-devant pseudo philosophe répondant aux questions sans jamais en poser – le contraire meme de la philosophie donc -, héritière à la tete d’un empire publicitaire, grande sensuelle devant l’éternel et par ailleurs défenseur universel du droit des femmes à se dessaper. Qu’elle commence par montrer l’exemple au lieu, en bonne nantie, de parler aux femmes musulmanes comme à des arriérées à qui Madame la Duchesse de Saint Germain des Prés veut de force inculquer sa pseudo modernité.

J’entends les défenseurs de la Dame pester. Autoriser le voile et c’est Paris Bel Oued, ca multiplie les poches de etc. Sauf que c’est le cas, et c’est du à vous, à vos invectives. Tape sur un raciste tu lui enfonces ses idées dans le crane. Dénonce l’antisémitisme a tout bout de champ tu en créées. Tape sur le voile tu fais sa promotion. Alors …

Nous nous comportons en métropole comme des colons et nous étonnons que les 8 millions de musulmans – pas meme 5% de radicalises – se détachent de ce vivre-ensemble qu’on veut leur imposer en les insultant en permanence. Que tous ces Julien Dray aillent vivre un ou deux ans à Saint Paul de la Réunion si vraiment ils veulent comprendre comment ca marche, le vivre ensemble. Qu’ils s y posent, qu’ils ouvrent les yeux et surtout qu’ils se taisent. Un bout de foulard franchement, à part les bigots de la Ripoublique ca devrait ne déranger personne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire