mardi 24 avril 2018

Le Vaste Plan - 6 - Arsouillerie chinetoque



Les Frères une fois encore étaient assoupis. La séance de torture, de viol puis d'assassinat de pates et de pizzas du matin les avait quelque peu épuisés, la drogue faisant peu d'effet sur les victimes celles-ci avaient quelque peu braillé, abimant les vieux tympans de ces amateurs séniles de chair fraiche.
Reconnaissant le bruit de l'ascenseur, le chat Belzebuth, délaissant le petit sexe coupé qu'il dévorait, se glissa vers la porte d'entrée. Et se dressa sur ses pattes arriere en reconnaissant le leader chinetoque, sourire pepsodent et crinière noire.
« Ils dorment, je peux revenir plus tard », marmonna t-il en avalant un cachou.
Le chat maléfique sauta alors sur le canapé et, toutes griffes dehors, réveilla un à un les assoupis.
« Que nous vaut ta présence, maugréa le Suprême en pourléchant ses vieilles babines encore fraiches de sang menstruel.
-       Oh Honorable Maitre, fit l'impétrant en multipliant courbettes et sourires en coin. Pardonnez mon intrusion, mais nous avions rendez-vous. J'apporte avec moi de fort bonnes nouvelles !
-       Prosterne-toi plus bas encore, avorton, et accouche !
-       Oui Noble Saigneur, fit l'autre en s'abaissant plus bas que terre avant de se relever. Voila, c'est fait. Les violeurs de marocaines du Golfe ont signé. Ma monnaie devient donc dans les tous prochains mois suprême !
-       Fort bien, il était temps de faire tomber ces occidentales économies. Combien de parvenus vont boire la tasse. Complète, grain de riz putride.
-       Oh oh oh !, fit Ping en sautillant sur lui-même. Nos réserves d'or dorment, nous allons quelque peu affoler notre principal débiteur avec quelques importations par en dessous. Exiger d'anticipés remboursements au FMI. Faire frémir le Dow Jones et plonger Wall Street par quelques manipulations financières dignes de Sun Tzu. Cette main-mise sur le pétrodollar va ruiner les copains de ce George Double Iu !
-       Ce macaque télévangéliste le mérite. Qu'il crêve et sa grosse avec !
-       Nous y veillons O Sire. Partout nos émissaires dépêchent des fake news sur la situation de cet Empire de papier que nous, une des plus anciennes civilisations de cette terre, allons lentement grignotter.
-       Le sheriff rouquin à moumoute te fera des pipes, arsouille, pour que tu lui sauves son Empire personnel.
-       Contre une nuit avec Melanie tout est possible !, O Saigneur, ricana le nabot bridé. Donc, O Maitre Bien-Malveillant, le krach tant attendu …
-       Deuxième semestre, nigaud à face de soufflet au cabecou ! Peu après le retour de plages des trous de balle occidentaux. On va un à un les occire, les balancer par rames dans les griffes de Paul Emploi. Ou des stagiaires vendus et pressurés se hateront de les radier yek yek yek, s'emporta le Fêlé.
-       Il faut que nos Banques, reprit le Suprême, puisse allègrement piocher dans les comptes, nous avons déja choisi la liste des banqueroutes autorisées. En gros 20% des crétins européens et ricains sur la paille, un embrasement des dépots de bilan, des supermarchés vides de clients, des petits commerces exangues. Quel beau spectacle que voila. Et contre les émeutiers à la petite semaine, nos chers maquisards de l'Euro Gend For sont prêts. Ca va saigner !
-       Trinquons O Vénérable à ce Vaste Projet. Allez, Chine Chine, fit le chine -bien-toqué en glapissant tel un cabri.
-       Attention ou tu mets les pieds misérable, s'emporta le Fêlé.
-       Kai kai hurla le grain de riz épouvanté en découvrant une cuisse de fillette découpée et ensanglantée à ses pieds. Mais qu'est-ce que …
-       Ton repas, avorton, ta récompense. Allez, conclut le Suprême en lui lancant un bras, régale-toi ! ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire