lundi 9 avril 2018

Le poisson malade par la tête



Richard Trinquier, maire d'une petite commune, Wissous, dans l'Essonne, a été placé en garde à vue le 8 avril après avoir proféré des menaces à l'encontre de gens du voyage. Il était alcoolisé et armé d'un katana, en clair un sabre japonais et d'une arme à feu lors de l'interpellation.

Hara kiri politique d'un édile sur un mode quelque peu grotesque.

Trois jours plus tôt. Jean-Vincent Placé – le grand spécialiste des amendes pour excès de vitesse payées par le Conseil Régional Ile de France - a été mis en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi, selon Europe 1. L'ancien secrétaire d'Etat a été arrêté en état d'ivresse vers 2 heures du matin, soupçonné d'avoir importuné des femmes dans un bar de la rue Princesse, dans le 6e arrondissement de Paris. "Il aurait proféré des insultes à caractère raciste à l'encontre des policiers de la BAC" lors de son interpellation, précise aussi Europe 1. Jean-Vincent Placé a passé deux nuits au commissariat du 5e arrondissement après avoir vu sa garde à vue prolongée. Il est soupçonné d'outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique, d'insulte à caractère racial et de violence sans incapacité commise en état d'ivresse.

On continue.
Déjà visé par une enquête préliminaire pour viol, Gerald Darmarin,le ministre de l'Action et des Comptes publics est cette fois l'objet d'une enquête pour abus de faiblesse. Une femme a déposé plainte, ce mardi, à Paris. D'elle, on connaît peu de chose sinon qu'elle a habité Tourcoing (Nord), ville dirigée entre 2014 et 2017 par Gérald Darmanin, et qu'elle a une quarantaine d'années. Selon l'hebdomadaire Le Point qui a révélé l'information, elle occupait un logement insalubre à Tourcoing et recherchait un appartement lorsqu'elle s'est adressée à Darmanin. Elle assure avoir alors été l'objet de « demandes à caractère sexuel » contre la promesse d'un relogement. Les faits se seraient déroulés entre 2015 et 2016.
On ne revient pas sur la nième affaire Sarkozy, cette pseudo-serial-victime d'acharnement judiciaire qui se sort toujours avec des non-lieux de ses combats avec les petits pois.

Faites ce que je dis, faites pas ce que je fais. Dites donc, ca y va les élus de tous poils les affaires et les faits divers avec vous, une vraie guignolade mes enfants ! Et là encore je vous fais un best of des deux derniers mois !

Les députés LREM viennent, figurez-vous, de faire part en groupe de leur profonde – je cite – INDIGNATION ! Que pasa, ils viennent de découvrir le nombre réel de SDF, le nombre de SDF morts en 2017 ou les conséquences pour les petites retraites de l'augmentation de la CSG décidée par le monarque j'imagine … Que nenni ! Figurez-vous que ces grands humanistes sous payés et dévoués à la cause nationale viennent de découvrir que des manifestants, de la gauche extrême me souffle t-on dans l'oreillette, ont à Nantes mis feu a un pantin en bois représentant leur Macron adoré !

Vous avez bien lu, un PANTIN de BOIS du genre Pinocchio avec la tête de Macron qui finit en banane flambée ! Ah pour sur tu parles d'une mise à mort !

Je ne sais pas si tous ces gens qui sont censés nous représenter se rendent compte de l'image qu'ils donnent d'eux-mêmes et donc du pays. On nous bassine souvent avec l'antiparlementarisme, la démagogie, le manque de républicanisme j'en passe et des meilleures. A ce que je sache c'est pas le petit peuple qui se marrait bien à la cérémonie des Invalides en l'honneur du Lieutenant Colonel Beltrame mais bien Christophe Castener, ci-devant Patron de la République En Marche, Clémentine Autain de la France Insoumise et Angélique Delorme, poupée Attali et énarque.

On dit souvent qu'on a les élus que l'on mérite, encore faut-il avoir le choix, parce que dans le cheptel désolé mais ou que je tourne la tête je ne vois guère qu'arrivistes et viande avariée. A quelques exceptions près celles et ceux qui  s'en vont palper avec une retraite en or et ce quel que soit le parti ce sont tout bonnement des gens qui roulent pour eux et roulent des mécaniques en enfilant des discours aussi éloignés que possible de leurs actes.

Le poisson dit-on est malade par la tête, et j'ajoute, la tête, la sienne, elle a sacrément enflé. Le renouvellement attrape-gogo de la vie politique vendu par Macron en 2017 a donné lieu à un grand remplacement ou en termes de qualité on y a perdu et pas qu'un peu. Les vieilles badernes Républicains et PS qui se sont faits éjecter l'an passé avaient au moins le mérite d'avoir un peu de métier, leurs remplaçants sont des bleus et les déclarations totalement ubuesques de cette bande de petits bourgeois PowerPoint labellisés LREM font honte.  Jamais autant de nuls au mètre carré que sur les bancs LREM de l'Assemblée ! Bah, dans la logique jupitérienne, ils ne servent que de caisse enregistreuse.

La seule démagogie que je vois ce sont nos élus qui la génèrent. Le petit peuple c'est-à-dire vous et moi regardons atterrés le spectacle piteux de ces bleus souvent malhonnêtes, tout du moins intellectuellement. Qu'ils soient 577 ou 300 importe peu au fond, ils couteront toujours aussi cher, seront toujours aussi prétentieux et aussi menteurs. Eh oui, c'était ca, notre projeeeeeeeeeet !




2 commentaires:

  1. pile au centre de la cible Chris,l'inversion des valeurs devient de plus en plus visible,sauf pour les intéresses,leur mauvaise foi frôle l'infini,et hérisse les sensibilités,pondérées ou extrêmes
    Bientôt la fin?

    RépondreSupprimer