mercredi 2 août 2017

Un diner avec Jean-Marie Le Pen


Je rêverais d avoir une fois dans ma vie l occasion de passer une soirée entière à converser et échanger avec Jean Marie Le Pen, ce Diable de la République. Je précise au cas où que je n’ai jamais été oh que non militant ou sympathisant ou votant FN, bien au contraire. Mais que la perspective de rencontre pareil monolithe, incarnation de 70 ans de notre Histoire et parmi les derniers monstres en stock, qui plus est avec la biographie qu’ il a, le souffre qui se dégage de lui, ce que je ressens de ce courage incroyable qu’ il faut pour aussi longtemps porter le nom que plus d’un français sur deux exècre et associe au diable sans jamais avoir une seule fois posé genou à terre – et bien toutes ces raisons en effet ne peuvent conduire l’amoureux de la France, le romancier, le féru d’histoire et de géopolitique, le passionne d’idées et de politique que je suis qu’ a espérer qu’ un jour… Curiosité envers l’homme tout autant qu envers le politique donc.
Etant l’inverse d’un juge et haïssant les leçons de morale données par des gens qui jamais n’ont fait preuve de courage et posé un pied sur un champ de bataille, je ne puis qu’ être plus qu’ intrigué par la densité de cet homme avec lequel je puis partager certaines idées et valeurs tout en étant vent debout sur d’autres. N’étant pas membre du clergé je n’ai aucunement la prétention de savoir mieux que lui s il est ou non raciste ou je ne sais quoi. Je le perçois au travers de ses propos comme au travers de propos de ses proches et amis plutôt souverainiste forcené, amoureux de la France d’antan, Famille Travail Patrie Eglise, du côté Pétain donc comme la plupart des français de la génération de ses parents, Algérie Française donc nostalgique du temps des colonies, officier et donc proche du code de l’honneur de l’armée, clairement antisioniste comme moi, plutôt ami des pays arabes libres avec des leaders forts, clairement pro Poutine, anti ingérences de toute nature, anti Union Européenne, ce machin digne de feu l’URSS qui nous met à terre et tue notre pays, très méfiant envers la religion musulmane pour ses cotés intégristes, anti communautariste, traditionnaliste sur les questions sociétales mais nullement anti homo – mais contre l’influence de la communauté gay ce qui est une chose différente. Sur à peu près la moitié de ces points je vois des convergences sur les constats, un peu voire beaucoup moins sur les solutions proposées. Sachant que toute sa carrière a été construite pour se tenir à l’écart de l’exercice du pouvoir et qu’il préférait de beaucoup son petit royaume ou il pouvait librement jouer au General Tapioca, pas de quoi fouetter un chat

Evidemment le FN est né sur un terrain fort trouble, certains de ses membres bref, le parti remue des trucs pas forcement bons, dans l’ensemble je ne trouve pas qu’il tire l’intelligence vers le haut bien au contraire Mais certaines de ses alertes sont justes et il fut quo qu’ on pense précurseur sur bien des sujets qu’ à l’époque on traitait de manière angélique et qui aujourd’hui nous petent a la gueule.

Bien sûr que Schengen est extrêmement dangereux, un pays ne peut comme ça a la fois abandonner le contrôle de ses frontières et accueillir toute la misère du monde sous peine de disparaitre, ce qui risque fort avec ces vagues migratoires actuelles dont on ne contrôle absolument rien d’arriver. Accueillir avec le plus d’humanité possible des refugiés de guerres qu’on a déclenchés chez eux bien sûr. Mais il n y a pas que ça dans ces vagues, il y a des gens fort dangereux et se poser la question de qui a financé leur arrivée et leur paie armes et formation est plus que nécessaire Qu’à minima comme aux States au siècle dernier on n’ait pas pensé à réserver une ile pour veiller à qui on accueille et a faire en sorte que cet accueil sur le plan logistique soit efficace et digne me semble faire preuve soit de beaucoup d’irréflexion soit de stupidité soit d’autre chose encore. Les bons sentiments ne font pas tout, et il ne faudra pas pleurer devant la montée de guerres civiles internes si …

La bien-pensance est le contraire de l’intelligence et elle n’a aucun sens pratique. Je reconnais ici à l’ancien officier d’excellents reflexes de survie quand il s’agit de la nation Ses provocations verbales, je les comprends comme des pitreries ou des réponses sous pression à des types qui lui donnent des leçons, à lui dont la vie regorge de faits de courage. Psychologiquement cet homme que bien des témoignages de proches que j’ai entendues directement décrivent comme absolument charmant et drôle dans la vie, généreux qui plus est avec ses amis, ne tolère pas qu’ on vienne le chercher comme un morveux et en effet peut parfois perdre ses nerfs et en sortir une énorme Et après, est-ce si grave, Durafour crématoire. J’estime que c’est un mauvais mot selon ma grille de lecture laquelle n’a rien d’universelle. Comme défenseur de la liberté d’expression je dis que ce n’est ma foi qu’un mot. Et que les associations de victimes un moment on a envie de leur dire que LEUR sensibilité respectable ne justifie pas que l on pietine le droit d’autrui pourvu que crime il n’y ait point …


J’irais le titiller pour voir sur son activité à la SERP, quand il distribuait des disques de chants nazis. Sur la torture en Algérie, tout en reconnaissant qu’en temps de guerre ma foi, entre une école qui saute et le respect d’un prisonnier possible plastiqueur, et en rappelant que Marguerite Duras a elle-même conté dans La Douleur avoir torturé un milicien sous l’occupation – c e dont peu lui firent le reproche. Je l interrogerais sans jamais lui faire la moindre leçon donc sans aller le pousser dans ses buts sur son rapport à l’argent, sur la manière rude qu’ il a en politique de couper les têtes qui dépassent, sur ses rapports avec son ainée, avec sa benjamine etc… Sur mille autres sujets et ce avec respect envers un monsieur âgé. Et curieux de tout comme doit l’être un romancier féru d’histoire. Avec je pense la même distance et attitude que Serge Moati qui le connait et le suit depuis des décennies et est comme moi un authentique homme de gauche. Et surtout sans m en excuser ou m en justifier.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire