mardi 11 juillet 2017

Le scandale de la loi des 11 vaccins


Cette loi sur les 11 vaccins pour les bambins que Macron et sa ministre veulent faire passer en conseil des ministres le 24 juillet pendant que vous serez sur les plages est la chose la plus abjecte que j’aie jamais vue se produire en France. Des tas de médecins, biologistes, lanceurs d’alerte, pétitionnaires et autres s’insurgent et témoignent à visage découvert, tout est sur le web.

Quoi que vous pensiez, quelles que soient vos opinions politiques ne faites pas l’économie de vous renseigner à fond. Oubliez un court instant votre système de croyances et renseignez-vous : il s’agit d’enfants en très bas âge, et les risques sont énormes pour leur santé future. Aucune étude n’a été faite sur les conséquences de ces injections en surdose de produits contenant de l’aluminium, balayé le sacrosaint principe de précaution, sur l’autel de Big Pharma qui va d’un coup d’un seul connaitre un enrichissement spectaculaire ! Ah les amitiés de Monsieur l’Elu avec ses financeurs des Labos : je te rends ce que tu m’as donné. Big Pharma se fout de votre sante et tout autant de vos gosses : eux, c’est le fric, le fric et encore le fric, au moins la dessus on est tous d’accord.

Mais laissons cela de côté, les opinions, la mienne, la vôtre, et restons concentrés sur le seul sujet qui vaille : les gosses ! Eux ne peuvent rien faire, ils ne sont pas en âge de refuser quoi que ce soit. Seuls vous, parents, proches de parents et citoyens adultes pouvez agir pour eux. Pensez à eux, laissez-vous pour une fois de côté et rebellez-vous. Ca suffit la docilité, l’indolence, la lâcheté ou le haussement d’épaules de celui qui dit sans savoir : « Mais n’importe quoi » ! Il y a des circonstances ou la collaboration passive devient insupportable. Cessez pour un coup de hurler au complot comme des automates, posez votre sacrée raison dans le panier un court instant pour faire votre devoir.

Des gosses de moins d’un an, des organismes dont les cellules toutes fragiles ne peuvent accueillir sans des conséquences dramatiques autant de trucs à la fois. Sans compter les 11 piqures faites une fois l’an : 33 pour les 3 premières années ! Souvenez-vous quand vous étiez petits, la visite de l’infirmière, on a tous pleure et crie quand l’aiguille s’approchait : alors 3 fois 11 fois. Pensez à ça.

Pour votre gouverne : beaucoup de statuts ou vidéos postés à ce sujet sur Facebook sont mystérieusement interdites de partages. Et des tas de vidéos sur Youtube disparaissent jour après jour. Recoupez bien la citation de Bill Gates faisant l’objet de la photographie illustrant cet article, et vous verrez que je n’invente (combien j’aimerais) rien.

Je ne vais pas vous mâcher le travail si vous n’êtes pas au courant, je respecte trop la liberté de chacun et la faculté à s’informer par soi-même. Sur un sujet aussi grave surtout. Rien ne vaut la quête individuelle et l’effort. Faites votre travail avec tous mes encouragements. Prenez une heure ou deux, soyez clairvoyants. Pour les enfants.

J’espère que vous aurez le réflexe de faire tourner ce billet quoi que vous pensiez. Ce n’est pas vous le sujet, ni vous ni vos opinions ou vos croyances mais des enfants.
Le 24 juillet : il reste 13 jours, c’est court, très court. Et ça dépend de tout un chacun : si le mouvement citoyen s’amplifie ils reculeront. La pétition monte en flèche mais pas encore assez vu qu’on est en été, les gens ont juste envie de vacances et qu’on leur foute la paix. Et c’est bien pour ça qu’ils nous mettent ca au menu maintenant.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire