jeudi 4 mai 2017

Sundance : l'aventure continue !


1000eme exemplaire du second tome vendu, et le 1er qui a dépassé les 2000. Le tout sans éditeur ni distributeur, autoproduit et auto promu donc. Le bouche-à-oreille a fonctionné à fond, les retours, ceux qui me reviennent du moins, notamment les avis des lectrices et lecteurs sur le site thebookedition.com sont pour la quasi-totalité d’entre eux dithyrambiques. Quelques menues réserves quant à la violence de certaines scènes bien sûr, mais très peu finalement. Si je résume le 1er volume a captive, le 2e ébloui puis choqué.

De l’ombre à la lumière donc, une moitié de personnages anges et l’autre anges noirs, le tout sur 3 générations, 40 ans d’histoire et deux continents. Une moitié de l’ouvrage sur des tonalités sombres, qui exposent la face noire de l’âme humaine et de notre civilisation libertaire dans les sphères du pouvoir. Et puis une seconde, radicalement opposée, qui au contraire fonce dans le bonheur et la joie et le rêve à l’état pur.

Comme une salade composée, jouer sur plusieurs tonalites émotionnelles dans un texte à 80 pour cent dialogué qui se veut facile à lire sur la forme et sans concessions sur le fond. Suspens, mystère, rires, joie, peur, trouble, choc, violence, abjection etc… Pas trop de chocs mais quelques électrochocs, un ou deux par tome. Une plongée dans le mal de l’époque, la contamination par le SIDA, les partouzes au SLAM, Goldman Sachs, l’hyper violence et le SM, l’hyper violence due à l’alcool sur enfants, le viol, la perversion dans les sentiments et la manipulation politique etc…

Et puis l’inverse : la beauté de l’humain, le plaisir de corps aimants, la réalisation des plus beaux rêves, la foi en l’inaccessible, la foi tout court, les soirées de danse endiablées, les grandes stars de notre mémoire collective qui s’invitent dans l’intrigue et revivent avec les personnages de fiction.

8 tomes prévus, le 3eme est écrit pour moitié, 400 pages chacun, je l’écris sans difficulté aucune, les 200 pages du 3 sont sorties en 3 semaines. Je sais exactement ou le roman va mais découvre le plus souvent au moment de l’écriture le chemin, et vis entièrement comme en transe avec mes personnages. Que j’aime tous infiniment et dans lesquels je reconnais en chacun une part très personnelle.

Des thèmes à foison : le sens du sacrifice, les egos surpuissants, l’absence de foi, la violence froide/la violence éruptive, la quête de pouvoir, la création d’un enfant roi monstrueux, la parentalité destructrice, le plaisir de détruire l’autre, l’hystérie féminine, la barbarie masculine, le sado masochisme, l’hyper féminisme totalitaire, la communautarisation de la société et la victimisation, la marchandisation des corps, la finance destructrice, l’ardent besoin d’admirer et de croire, le pouvoir de la danse et de la transe, la spiritualité comme horizon, la sainteté etc…

Un roman de l’époque donc, et un roman historique aussi, qui reste très fidèle a la véracité des êtres et des faits mais s’autorise parfois quelques audaces avec la vérité, comme on peut le faire dans un roman.

Un tome par an donc, jusqu’au 8e, en 2022 si je tiens ce rythme. L’écrire m’est tellement agréable, plus que ça d’ailleurs, que me précipiter et les aligner les uns a la suite des autres ne m’intéresse pas. Ça sera ma cathédrale, l’œuvre que je souhaite laisser derrière moi, et je suis convaincu, épaulé par trois prédictions qui plus est, qu’elle est destinée a rencontrer d’ici quelques années un très large public.
A la fin de sa rédaction, en 2022 ça serait parfait !





Teaser des volumes 1 et 2 : https://www.youtube.com/watch?v=8Hkpyy5DeY0

Teaser du volume 3 :



Autres ouvrages sur :  thebookedition.com 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire