mercredi 29 mars 2017

La déroute de Solferino


La fronde a changé de sens. Franchement c’est non seulement dans la logique des choses mais bien fait. Hamon, depuis sa désignation, accumule les conneries de débutant. Un vrai ado qui me donne l’impression de n’avoir jamais mis les pieds ailleurs qu’a Solferino. C’est désolant pour celles et ceux qui y croient, pareil amateurisme. Le mec gère sa campagne comme on gère un sous courant du PS dans les allées d’un congrès. A peine désigné le voilà qui tourne le dos à celui qui a perdu et contre lequel il avait été jusqu’à voter la censure … pour se précipiter chez les Verts ! Puis tonne des muscles et prend de haut un mec qui fait campagne depuis des lustres et avec quel talent, lui qui vient tout juste de commencer la sienne. Puis s’en va faire signer son carnet de notes a l’Elysée et à Matignon. Puis appelle Camba au secours et fait prononcer des menaces d’excommunication. Benoit, bonhomme, quand on fait de la politique et qu’on veut gagner, le B.A.BA c’est de RASSEMBLER, pas de diviser et de trépigner. 
Les frondeurs vous êtes vraiment des adolescents attardes, pourris gâtés, irresponsables. Quand on est dans une majorité et qu’on veut peser et compter on ne fait pas ce que vous avez fait pendant 5 ans, vous servir, cracher dans la soupe et vous faire mousser sur celui qui vous a mis ou vous êtes. Des enfants gâtés à l’ouest des réalités de ce que c’est qu’exercer le pouvoir, voilà ce que vous êtes. Le coup de pied de Valls (pour le coup a trois temps) sonne la fin de la récré. Vous avez cru que vous seriez capables de prendre le sceptre de force, vous allez tout perdre, PS inclus. Je plains vos électeurs que vous avez bel et bien cocufiés par votre immaturité.

PS . Hollande a parachevé son œuvre et contribué avec une diabolique habileté à ce qu'il appelait secrètement de ses vœux depuis des années : tuer le PS, cette usine à gaz qui n’est depuis la mort de Mitterrand qu’un ramassis d’egos et de petites haines recuites. Franchement chapeau Pépère. Ceci étant possible que tel Frankenstein tu nous aies mis dans les pattes une créature qui te dépasse. Non non, je parle pas de ton fils spirituel …


Aucun commentaire:

Publier un commentaire