jeudi 21 février 2019

Macaron dine au Cricrif !

Manu au Cricrif !



Devant la prétendue inflation des actes et propos antichimites, Manu se devait d'aller prendre sa feuille de route au Cricrif, ce qui fut fait en ce 20 février. Accompagné de Madame Belloubet, Mary Poppins des bébés Daesch, et de Monsieur Castener, spécialiste du lancer de projectiles divers sur méchants canaris, notre bien-aimé monarque et sa chère Brigitte s'en sont donc allés avaler quelques fallafels aux haricots rouges dans ce cénacle bien connu. Ou comme dans Docteur Folamour de sympathiques personnes élues par elles-mêmes pilotent en sous-main le navire France. Et donnent à échéances régulières leurs desiderata aux apparents dirigeants français sous la forme de diktats ou ils ont le choix entre dire OUI, YA ou YES.

Ce fut donc OUI ! Manu a opté pour une redéfinition de l'antichimitichme en lui indexant une sous partie antichionichme. Face à leurs maux, des mots ! Paroles paroles, chantait autrefois Dalida à Alain Delon …

Révolution lexicale En Marche, on attend avec impatience la réécriture de tout notre dictionnaire depuis Tel Aviv sous supervision de l'académicien de garde Finkielkraut, cette grande victime nationale des odieux barbus salafistes soraliens d'extrême tout. Pour manipuler un peuple, toujours commencer par le langage ! La phase 2 à n'en pas douter sera juridique et donc judiciaire, mais chaque chose en son temps ! Ce diner était le 34e, l'an prochain le président du Tableau de Bord aura de nouvelles requêtes à formuler.

Le Muppets Show qui a accouché de l'acte 14 des canaris en colère a sur le plan médiatique un avantage, remettre en selle ceux qui jusqu’ici foiraient tout. La marche à la République en réponse à l'antichimitichme aura rassemblé nous dit-on 20 000 personnes, ce qui paraît quelque peu exagéré si on prend en compte la surface même de la place en question. Dans le lot, un carré VIP mangeant le tiers de l'espace ou cerclés de foulards tricolores se pressait sans s'oppresser à peu près toute la classe pourritique, RN et FI exclus. Les badauds ne pouvaient pas hélas accéder à leurs élus, ces derniers étant parqués comme au Zoo de Thoiry. Concédons donc 5000 présents, à mettre en relation avec les 200 000 du défilé suite aux profanations de Carpentras il y a trente ans. Défilé ou fut présent le président de l'époque. Manu, lui, a sauté la case et directement bondi au CRICRIF, le roitelet est frileux, on est en hiver, et puis à la République, rien à manger, même pas un buffet !

Jamais en reste, Marine la peste blonde s'est fendue d'une bafouille dans Ouest France pour voler elle aussi au secours de son copain Finkie, lequel comme elle dénonce depuis toujours les barbus, la racaille et l'islam comme étant les maux à éradiquer en priorité. Dans un créneau parallèle, l'inénarrable Marlène Schiappa, la copine è Hanouna, nous a fait un laïus sur les convergences entre Manif pour Tous et terrorisme islamiste. Musulmans et chrétiens, comme par hasard il en manque un, toujours le même ! La soupe à Zemmour et à Behachelle, marque Royco à mon extrême droite et Maggi Sveltesse à mon extrême centre. Idéales à la digestion l'une comme l'autre !

A présent que la soupe est servie à plus soif, BFM va se retrouver contrainte de changer un peu de disque. Les tags, les profanations de cimetière, les insultes de filozof, ça c'est fait ! Le diner s'est bien passé, Manu a fait ce qu’on lui demandait, ni trop ni trop peu. Allez, une rediffusion de Rabbi Jacob pour mettre tout le monde d'accord et on passe à autre chose !



mardi 19 février 2019

Tichémite jusqu’ à l’écoeurement

Bande de tisémites !



80 tombes profanées dans un cimetière juif en Alsace. Le retour de Carpentras, la veille des marches du 19 février à 19 heures – ah les clins dyeux avec la numérologie ! – contre linsupportable montée des actes antisémites en France. En clair 74% de plus en 2018 qu’en 2017, nous serine t-on à outrance, le chiffre en effet en soi fait peur.

Si on le ramène en actes, on passe de 300 à 500. Sachant que lon comptabilise non pas des actes avérés – cest-à-dire après enquête – mais comptabilisés en plaintes déposées traitées ET non traitées. Ce qui change un peu le fond des choses, si on part du principe qu’un groupe avec des visées idéologiques spécieuses peut envoyer 200 types dans 200 commissariats déposer 200 plaintes sur 200 faits imaginaires – après tout, ça sest déjà vu, souvenez-vous, un exemple parmi tant d autres, lhistoire de cette mythomane du RER D.

Ce chiffre de 74 % … On omet de nous rappeler la forte baisse des actes en question sur ledit sujet en 2016 par rapport à 2015 et 2014. On était alors passé de 800 à … 300 ! Je nai pas souvenir en 2016 dune campagne médiatique sur la baisse magistrale des chiffres liés à la même cause nationale.

Bref les chiffres quand on n’a pas le thermomètre dans les mains, on les agite quand on veut et on leur fait dire ce qu’on veut.

Donc 80 tombes profanées. Carpentras, souvenez-vous, même histoire, une marche avec Mitterrand qui défile, Le Pen et les Nazis désignés comme coupables, Plus jamais ça etc. Sauf que Le Pen et le FN, les épouvantails de service, lenquête le prouva bien plus tard, n’y étaient pour rien.

Chat échaudé craint leau froide …

Avant les 80 tombes, les tags, larbre dIlan Halimi, trois abrutis qui aspergent de noms doiseaux le pseudo philosophe adepte du racisme envers les noirs, les arabes et les antillais que je ne vous présente plus. Lequel a désigné Soral, lislamisme et lextrême gauche comme les coupables de la chose et refuse de porter plainte. Tandis que son compère BHL, toujours dans la nuance, désigne les canaris dans leur globalité comme ayant lantisémitisme au CŒUR de leur démarche.

Nous y voilà, BHL a finalement parfaitement résumé le truc culpabilisateur et évidemment mensonger que loligarchie nous ressort au moment ou ils navaient plus trop de munitions. Le grand débat débile de Macron fait un flop, la liste bidon GJ sauto-flingue, les canaris ont boudé le cirque Hanouna, les pseudo représentants des canaris un à un se font mettre en slip dans les manifs ou sur les réseaux, les sondages bidons sur la cote de Manu en hausse font se gondolier les gens, bref, rien ne prend.

Donc antisémitisme et chaud ananas, le tube star maison censé mettre tout le monde non pas daccord mais au garde-à-vous. Laccusation d être du côté obscur de la force. Le truc qui met tous les partis daccord, Madame Le Pen incluse, sur le dos des gueux à qui on fait un cours de morale accéléré. Bande de vilains fascistes, sales chemises brunes, au secours la peste revient, à moi la République !

Alors tels des petits pois recouverts dun brassard bleu blanc rouge nos sympathiques et désintéressés élus sen vont dans les rues chanter les belles valeurs de la République Française, défenderesse de cette communauté que les organes censés la représenter enfoncent chaque jour en la victimisant à outrance pour se faire mousser sur son dos.

Le quidam de confession juive de base, cest devenu le dindon de cette farce ripoublicaine. Lui naimerait rien tant que vivre paisiblement, il a les mêmes problèmes de pouvoir dachat que les manifestants en jaune fluo, dailleurs il se mêle à eux, normal, cest un français au même titre que tous les autres. Sauf que CRIF et LICRA en ont décidé autrement, et les gouvernements et chiens de garde merdiatiques tout autant.

Non, tu nes pas comme tous les autres, tu es à part parce que de telle confession, dentrée de jeu ta copie on te donne la moyenne doffice.

Quelle belle manière que de les désigner, eux qui nont rien demandé, comme les chouchous de la maitresse, quautomatiquement certains cancres vont détester. Sil fallait resumer une désastreuse conséquence de linstrumentalisation de la judéophobie – passons vite sur la confusion lexicale volontaire avec le terme antisémitisme – ce serait ça. Sous couvert de victimiser certains, parvenir au résultat inverse tout en se faisant mousser sur leur dos.

Nos Pinocchio sen vont défiler avec un missel de bien pensance sirupeux et une histoire de la seconde guerre mondiale à colorier sous le bras. Etoiles de David et croix gammées, on nen sort pas, ils ne le souhaitent pas. Parler davant hier permet de taire ce qui en 2019 fâche. Donc marches puis diner au CRIF de la marionnette Rothschild, tweets à foison, grandes envolées lyriques recopiées sur celles des marches précédentes.

Lancien conseiller de communication à lElysée de François Hollande – pas vraiment un bon si on se penche sur les résultats de la communication de lex ! – a parfaitement résumé la pensée de tous ces gens-là au sujet de ces abrutis de crétins racistes qui pullulent le samedi dans les rues de Paris et dailleurs. Si on faisait un test de QI chez eux, a confié le petit roquet, ça ne volerait pas haut. La messe est dite, bande de TISEMITES !