mardi 15 mars 2022

Les jeux sont faits, rien ne va plus !


On ne pourra pas dire, il se sera fait attendre, notre petit monarque ... Attendre, que dis-je, désiré, réclamé, et même houspillé par ces faire-valoir que sont ses concurrents de pacotille pour cette Académie des Douze dont on devine tellement bien le nom du vainqueur depuis un an que prêter plus qu'un coup d’œil narquois aux titres des gazettes relève de l'extrême naïveté.

Les jeux sont faits, rien ne va plus, reconduction tacite du CDD de 5 ans du poulbot sur fond de jeux du cirque en trompe-l’œil où 11 des 12 gladiateurs s'écharpent dans l'arène devant le regard amusé du lion sous coke coiffé de la toque de Jupiter, confortablement installé dans la tribune royale, les regardant s'épuiser à défendre leur dernier catalogue de mesures IKEA censées sauver ce qui reste à sauver, et s'esclaffant sous cape de tous ces efforts de bretteurs condamnés à rentrer bredouilles avec en guise de remerciements un abonnement de 1 an offert à Télé Loisirs et un coup de tampon sur leur carte de fidélité pour 2027.
Bien coiffé, bien poudré, sourire pepsodent et costard finement repassé, notre coquelet s'est donc prêté comme si de rien était à une de ces comédies médiatiques où l'on feint de se mêler à la meute tel un vulgum pecus tout en demeurant prudemment à distance, bien à l'abri, bien protégé derrière un cordon sanitaire de sourires sirupeux et de questions dégoulinantes de complaisance à peine masquée. Ainsi parée, sa sérénissime suffisance eut beau jeu de feindre la fausse modestie de celui qui, entre deux pince-fesses dans la Galerie des Glaces du Château de Versailles, condescend à esquisser deux ou trois pas de danse face à un théâtre d'ombres : de sa diarrhée verbale on ne retint, comme de coutume, rien d'autre que cette aptitude née de ses années Rothschild à occuper l'espace-temps de soliloques dégoulinant de belles et trompeuses intentions, promettant des lendemains qui chantent sur le cadavre décomposé de nos acquis mis en charpie.
Jouant à merveille sur les peurs du lendemain et les crises d'aujourd'hui, le petit gouverneur de la province France, pas plus qu'il ne s'abaissa il y a cinq ans à nous pondre un semblant de programme, ne daignera pour le renouvellement acquis de son bail à battre la campagne comme un vulgaire Zemmour ou une banale Marine. Il suffira à notre rase-Poutine d'opérette de chausser une paire de rangers Prada de chef d'une guerre dont il feint à dessein d'être un acteur clef, et de surfer sur la croyance populaire selon laquelle changer de taulier tandis que s'approche la tempête réduit à néant le principe de précaution et fait mouiller au froc les habitants des beaux quartiers.
Donc bon ou mauvais, murmurent Môssieur Marcel et sa Dame Ginette, aussi amnésiques qu'avachis au comptoir des urnes, qu'on l'aime un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout, on va quand même pas le remplacer par un bleu qui a pas le whatsapp de Poutine et à qui il va falloir apprendre le job de A à Z. Donc on rempile et on en reprend pour cinq ans avec Eborgneur Premier. Et tant pis s'ils nous promet sueurs et sang avec pour horizon la vague promesse d'un séjour dans un Club Med 3 étoiles à Agadir pour dans cinq ans ! Comme dit le dicton, faut voir les choses du bon côté !
Recalé au faux débat de la veille, ce bon et brave Jean Lassale a piqué aux aurores un bon coup de gueule et menace de jeter l'éponge. Le pauvre vient de se réveiller bien trop tard et de comprendre que dans ces jeux truqués où on l'exclut d'office des raoûts pour grandes personnes il ne sert à rien d'autre que faire de la figuration sur C8 et à distraire quelques fils d'actu sur Twitter pendant 3 semaines de faux suspens. Le pauvre semble avoir égaré le powerpoint qu'ont reçu les dix autre loosers de métier qui lui tiennent lieu de camarades de jeu éphémères, et qui eux négocient déjà le coup d'après le 24 avril. T'en fais pas Jeannot, les marionnettistes de Macaron te trouveront bien un lot de consolation pour sécher tes larmes de crocodile. Au bûcher des vanités, l'important c'est de participer.





1 commentaire:

  1. tf1 vient d e refuser le débat aux candidats sauf macron qui débattra .... avec lui -meme on est egocentrique ou on ne l'est pas que diable !!

    RépondreSupprimer