vendredi 30 octobre 2020

L'oligarchie remercie Charlie !

 

La republication des caricatures du prophète Mohamed aura servi d'allume-gaz. 

 Des manifestations monstres ciblant la France dans plusieurs pays musulmans, et une pluie de condamnations par plusieurs chefs d'état. 

 Trois attentats - trois false flags ? - en moins d'un mois avec deux décapitations. 

Un imam tunisien salafiste qui sur le sol français appelle tranquillement au meurtre. 

Des centaines de crétins qui sur les réseaux se réjouissent ouvertement de la décapitation d'un professeur. 

Des milliers d'autres, tout aussi crétins, qui déversent sur les réseaux leur haine congénitale de l'islam. 

Des maires qui ne trouvent rien de mieux à faire que de faire projeter les caricatures sur le fronton de leurs mairies. 

Un Darmanin qui se démène comme un diable devant les caméras et prend à toute allure des tas de décisions pour ne surtout pas se faire doubler sur sa droite. 

Un Ducon-Moretti rangé dans sa boite aux abonnés absents. 

Un taré identitaire qui menace avec un flingue des compatriotes pas aussi blancs que lui et qui se fait abattre comme un lapin. 

Un Macron qui fait tout sauf apaiser, feint de découvrir l'existence du salafisme après plus de 3 ans sur le trône et pense très fort à 2022 et à son face-à-face avec la mère Le Pen. 

Un Erdogan qui prend le leadership anti Macron, et que Merkel et l'UE condamnent du bout des lèvres. 

Charlie Hebdo qui en rajoute une couche dans la provoc vulgaire à son encontre. 

Des ressortissants turcs qui foutent le bordel sur le sol qui les a accueillis.

Un Gilbert Collard qui en bon franc-maçon de haut grade nous en remet une couche sur l'opération Ronce et invite le gouvernement à copier les méthodes israéliennes pour faire le ménage. 

Des manifestations d'identitaires soutenues par la police qui fleurissent ici et là, appelant à bouter l'islam hors d'Europe. 

Daesch qui appelle à cibler les églises et les imams républicains. Des catholiques ciblés autant par les crachats de Charlie que par les fous d'Allah. 

Un clandestin made in Soros âgé de 25 ans pour qui un acte de foi consiste à décapiter froidement une croyante de l'âge de sa propre grand mère sur son lieu de culte au nom de Dieu. 

Des renois de cités qui invitent sur les réseaux à aller castagner gratuitement des asiatiques histoire de s'occuper. 

Des politiciens soudain touchés par la grâce qui se demandent s'ils n'ont pas été quelque peu laxistes par le passé mais continuent à rejeter la faute sur le camp d'en face. 

Et une oligarchie qui se gondole de voir à quel point les luttes horizontales, religieuses et raciales, ça marche du feu de Dieu, et se ressert en ricanant une coupette d'un excellent cru Rothschild !




 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire