lundi 19 octobre 2020

Conflans, plus jamais ça, blablabla ...

 

Concours Lépine des meilleures propositions pour la lutte contre les méchants barbus intégristes, top départ ! On ramasse les copies en fin de semaine !

En attendant, on encourage Darmanin à multiplier les effets d’annonce, les tweets, les coups de menton et les coups de filet dans les mosquées, histoire de montrer qu’en une semaine de tapage médiatique on est capable de faire davantage qu’en trois ans et demie d’inaction sur le sujet, on envoie les ministres à la queue leu-leu sur les plateaux de télévision dérouler les argumentaires de nouveaux dispositifs législatifs, on multiplie minutes de silence et hommages appuyés à la mémoire du défunt, on organise un grand débat chez Hanouna avec Marlène et Dupont-Moretti face à un panel de professeurs traumatisés, on met en scène Choupinet en lui faisant suivre un stage accéléré sur le volet régalien de sa fonction, on filme une cellule de crise à Matignon, on convoque les préfets en séminaire tout un week-end, on créé un nouvel Observatoire, on envoie parlementaires et sénateurs à Versailles, on révise la Constitution, on convoque un Ségur de la laïcité, on organise les états généraux du vivre-ensemble, on planifie pour janvier 2021 un Grenelle des enseignants, on fait voter à la va-vite en pleine nuit la Loi Avia, on créée un jour mémoriel, on lance une appli Balance Ton Barbu, on commande une étude à Elizabeth Badinter, on invite Natacha Polony et Eric Zemmour sur toutes les chaînes pendant une semaine, on ressort la poupée Finkie de sa boite, on fait venir Madonna à Conflans pour une petite chanson improvisée à la guitare téléchargeable gratuitement depuis son compte Instagram, on lance la production d’un téléfilm avec Jean Dujardin dans le rôle du professeur d’histoire .... 

 Et surtout, on ne parle que de ça, et le plus longtemps possible, en répétant le mantra boucle habituel PLUS JAMAIS CA !



 

1 commentaire:

  1. Effectivement, quand on constate tous les moyens subitement déployés par rapport au sur-place ambiant depuis des lustres, on peut imaginer que le pouvoir serait passé de l'Etat d'Alzheimer à l' Etat d'hystérie collective. Les prochaines élections en vue vont-elles découvrir le Prince ?

    RépondreSupprimer