samedi 16 mai 2020

Voter ne sert à rien



Ecoutez ce discours … Onze minutes top chrono qui décoiffent !


Elle n'a vraiment pas froid aux yeux, cette députée italienne ! Pour la seconde fois, elle s'attaque à l'essentiel et dénonce pelle mêle le Bilderberg, la vaccination obligatoire, GAVI et Bill Gates, la reconnaissance faciale, la dictature sanitaire, la mafia médicale et Big Pharma, l'état profond, à mi mots la 5G. 

Et tutti quanti.

Elle n'est pas la seule à le faire même s'ils sont bien peu. En Europe, un député autrichien s'y est également risqué. Dans certains pays africains, on refuse les remèdes de Big Pharma, on dénonce Bill Gates on met la délégation de l'OMS à la porte. Quand je dis ON, je parle des hommes politiques.

Et en France, où d'après certains sondages 25% (à mon avis davantage) de la population s'affiche clairement anti vaccination et où les gens comme partout s'informent ? 

Absolument aucun débat dans la sphère politique, aucun député, aucun opposant, fût-il un obscur inconnu, qui ose publiquement s'ériger contre la mafia médicale, contre les vaccins et leur toxicité, contre le rôle réel de Bill Gates et de ses soutiens, contre les projets de contrôle mondial des populations par les technologies. Vous imaginez en France, un politicien oser parler de projet de dépopulation mondiale ? Vous en avez entendu un et un seul qui (alors que le débat existe et fait rage en coulisses et que des tas de médecins et scientifiques indépendants s'expriment sur ce sujet) en France ose affirmer que le confinement - prévu et scénarisé en 2010 par la fondation Rockefeller, les documents pourtant n'importe qui peut les trouver - non seulement ne sert à rien mais est dangereux ? Que le port de masque fait question sur le plan de la santé, c'est le moins que l on puisse dire ? Vous imaginez Le Pen, Merluchon, Asselineau, Filipot, Dupont Aignan, Ruffin et tous les autres se risquer comme le fait cette députée italienne à exiger que Bill Gates soit déféré devant la CPI pour crimes contre l'humanité ? Toutes ces informations sourcées que des centaines de milliers de français connaissent, n'en auraient-ils jamais entendu parler ? Ou font-ils comme toujours semblant ?

Comme toujours, sur les sujets majeurs (vaccins, épandages, 5G ...) demandant un minimum de courage (en clair accepter et assumer de se faire traiter de complotiste et de tas de noms d'oiseau par les médias pour oser dénoncer la même chose sur la place publique et notamment dans les assemblées), aucun membre de ces oppositions contrôlées de pacotille ne risquera sa petite carrière pour porter notre voix. 



1 commentaire:

  1. Bonjour,

    En mécanique, un système en équilibre est dit stable lorsqu'il revient à sa position initiale après avoir subi une petite perturbation ; par exemple une pyramide en bois posée sur sa base. Si ce n'est pas le cas, il est dit instable ; par exemple une pyramide en équilibre sur sa pointe. Ce concept de stabilité s'étend à peu près à tous les domaines de la physique. Mais pas uniquement, et par exemple au confinement des peuples à l'intérieur d'un système politique, e.g. la géniale "démocratie parlementaire" des pays occidentaux. Si les règles sont bien conçues - et c'est le cas-, le contrôle de tous les partis politiques sans exception par les sociétés secrètes fait que l'on ne peut sortir du système par le simple effet d'une déclaration à la chambre, même explosive, comme celle de cette députée ou de l'ancien ministre autrichien. Ces déclarations ne sont suivies d'AUCUNE CONSÉQUENCE et ne mettent nullement en péril le régime. Elles le renforcent même en affichant une apparente liberté de parole, et c'est le rôle de partis extrêmes qui n'accéderont jamais au pouvoir. "Vous vous êtes exprimés, mais voyez, votre "point de vue" (même si c'est une vérité éclatante) est minoritaire !"
    Pour en sortir, il faut quitter le régime linéaire par une perturbation majeure : une pyramide posée sur sa base ne reviendra pas à sa position initiale si on lui donne un grand coup de pied.
    Jusqu'à maintenant et depuis plus de deux siècles, personne n'a trouvé la solution pour sortir du régime parlementaire tel qu'il a été conçu. Certes, les guerres possèdent une énergie de destruction qui permettrait d'y parvenir, mais, même les guerres sont pipées et sont des enfants du régime. En fait elles ont servi à le renforcer et faire avancer son agenda caché visant à établir le communisme universel.
    Bien-sûr, Dieu, tout-puissant qu'Il est, Dieu pourrait faire voler en éclats cette tyrannie, produit de l'homme livré à lui-même. Il ne la veut pas, mais il la permet ; c'est un simple fait. Et pourquoi? La réponse a été bellement fournie par Louis Veuillot (1813-1883) : « L’homme est face à lui-même et le Bon Dieu respecte son choix. Mais …
    Quand l’insolence de l’homme a obstinément rejeté Dieu, Dieu lui dit enfin :
    « Que ta volonté soit faite ! » Et le dernier fléau est lâché. Ce n’est pas la famine, ce n’est pas la mort, c’est l’homme ! Quand l’homme est livré à l’homme, alors on peut dire qu’il connaît la colère de Dieu »
    Donc, voici la solution pour en sortir : obéir vraiment à Dieu (sans trier dans Ses Commandements) !

    RépondreSupprimer