mardi 7 avril 2020

Toutes mes pensées envers les travailleurs indépendants de France



Toutes mes pensées envers les travailleurs indépendants de France qui seront plus que probablement aux premières loges parmi les grands sacrifiés de cette crise. 

La plupart d'entre eux jonglent d'habitude avec une trésorerie de un ou deux mois maximum, n'ont aucun droit au chômage, et sont prélevés à hauteur de 60% de leurs revenus en charges diverses et variées. 

Lesquelles charges ont été gelées c'est-à-dire simplement reportées, et non pas, comme il aurait fallu le faire, vu que nous sommes en guerre dixit qui vous savez, purement et simplement annulées. 

Combien d'entre eux devront supporter pendant une durée à ce jour indéterminée un revenu mensuel proche du zéro absolu, tout en devant continuer à payer loyers et charges courantes incompressibles ? 

Il ne faut pas être un grand devin pour prévoir que pour beaucoup la prime mensuelle de 1500€ (soumise à condition qui plus est !) prévue par l'état aura l'efficacité d'un sparadrap sur une plaie béante. 

Et que d'ici peu un certain nombre d'entre eux se retrouveront dans une situation absolument catastrophique sur le plan financier. 

Face à un ensemble d'administrations bureaucratiques et d'organismes dont la surdité n'est plus à démontrer.


4 commentaires:

  1. Bonjour de la Réunion, Christophe et merci de penser à nous.
    Oui effectivement, aucune aide (sauf ma mère) et les mêmes charges à payer..
    Et les effets d'annonce continuent de pleuvoir sur les merdias..
    Belle journée ☀️🙏🌺🌴
    Christel

    RépondreSupprimer
  2. Oui...
    Je ne sais pas précisément les catégories socio-professionnelles que vous englobez sous l'appellation de "travailleurs indépendants", mais au cas où vous y feriez figurer les artisans, et spécialement du bâtiment, il faut tout de même savoir que le plus grand nombre d'entre-eux, particulièrement les plus jeunes, ont pensé qu'ils pouvaient, sans que cela porte à conséquence, céder aux pressions et adhérer à une organisation discrète se présentant comme une sorte d'amicale d'entraide facile à identifier. Ceci, simplement dans le but de pouvoir continuer à exercer leur activité. Ce faisant, ils ont très exactement signé un pacte avec le diable (qui pour eux n'existe pas). Or il est évident que la symphonie mondiale d'exécution parfaite qui se joue actuellement eût été impossible sans un contrôle non moins total de tous les acteurs économiques, de la GAFA au plus petit "indépendant" (très dépendant). Ces malheureux réalisent, mais un peu tard, qu'ils ont été dupés. Avec leur consentement ...

    RépondreSupprimer
  3. Un exemple parfait d'acte du "capitalisme", qui dévoile la véritable nature du communisme : la spoliation et la mise en esclavage des peuples (après forte réduction des bouches inutiles et ... leur aimable participation).

    Dimanche 12 avril, Le groupe de distribution français Fnac-Darty a annoncé avoir obtenu un prêt de 500 millions d’euros, dont 70 % garantis par l’État (comprendre donnés), pour « sécuriser la liquidité du groupe » et « préparer la reprise des activités » affectées par l’épidémie de Covid-19 (ça c'est l'emballage à destination des idiots utiles). Bien-sûr, les petits distributeurs faussement indépendants - puisque tous adhérents forcés de bas grade à la secte infernale - n'auront droits qu'aux larmes de crocodiles après faillite. Ils se seront bien fait rouler dans la farine par le diable en pensant que leur adhésion leur procurerait des avantages ...

    En clair, un demi-milliard d'euros qui seront pris sous forme d'impôts et taxes au troupeau, pour être fraternellement reversés au groupe Fnac-Darty. On a là l'essence-même du communisme.

    Bien-entendu, cela implique que les États et leurs marionnettes gouvernementales sont la propriété de la Haute Finance. Et les idiots utiles voteront encore plus communiste ou socialiste pour arrêter ça !!!

    Pour mieux comprendre, il faut savoir que la Fnac a été créée par les "anciens" (ah ah ! le diable en rit encore !) militants trotskystes Max Théret et André Essel en 1954 ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Fnac , https://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Th%C3%A9ret , https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Essel ) et qui, sous couvert d'amélioration du niveau de vie du peuple, poursuivaient un objectif de subversion des mœurs.

    Darty était à l'inverse, au départ, une entreprise à finalité purement commerciale. Son succès est dû à une agressivité commerciale hors normes qui a renversé ses concurrents parisiens de l'époque, de mœurs plus tranquilles et d'ambitions plus modestes.

    Lecture indispensable pour approfondir : Antony Sutton, Wall Sreet et la révolution bolchévique, Ed. Retour aux sources.

    RépondreSupprimer
  4. Les indépendants sont à plaindre bien sur, les travailleurs, les retraités et bien d'autres sont en souffrance à cause de ce gouvernement qui ne sait pas gérer la situation actuelle, les commerces tous fermés et vont faire faillite, pauvre France! Tous confinés, et pour combien de temps? Nous sommes en dictature et le covid 19 a bon dos..... Amitiés à vous cher Christophe et bon courage, mes pensées vont vers vous et à tous les indépendants.

    RépondreSupprimer