mardi 29 janvier 2019

Les casseurs de la France votent une loi anti-casse



On s’écharpe et on se divise entre politiciens pour ou contre la loi anticasseurs de Castener, à savoir une loi voulue par la droite, récupérée par les macronistes, et qui bien sur répond à la question que la majorité des français n’ont pas posée. D’autant plus que lesdits casseurs, depuis le 1er mai 2018 et les consignes de la Préfecture de Police de les laisser mettre le feu à un MacDo sans bouger – moins tendres avec les manifestants pacifiques, les CRS – on peut se poser la question de qui les paie et de quels rangs ils viennent.

Une forme d’aveuglement volontaire vient de frapper conjointement nos dirigeants à propos des violences, qu’ils persistent à inscrire dans le camp des gilets jaunes, et ce en dépit de milliers de témoignages filmés à la disposition de tous. Les casseurs sont du côté des français, les forces de l’ordre jouent la défensive : voilà le mantra idéologique repris la bouche en cœur par les larbins en foulards rouges. L’ami de Drouet, le fameux Jérôme, à en écouter certains, il a joué son œil pour une minute Warhol. Le Préfet 3 points de Police de Paris maintient mordicus qu’aucune balle ne fut tirée et n’a atteint l’œil dudit Jérôme, contre l’avis même du corps médical. 

Castener, lui, cherche en vain les bévues de ses forces et trouve la force de se faire filmer avec un nez qui pousse tellement vite que déjà des bourgeons lui poussent dessus en plein hiver. Macron, quant à lui, après deux mois d’extinction de voix, avale une pastille pour la gorge depuis l’Egypte et évoque ces 11 manifestants morts à cause, je cite le roitelet, de bêtises humaines.

La vérité s ils mentent !

Castener la Castagne s’en va donc défendre son texte liberticide, un de plus, sur le dos de canaris en sang. La droite ripoublicaine râle parce que dit-elle son torche-cul est maculé d’amendements, la majorité se déchire entre pour et contre, la gauche sort de son coma éthylique, bref le Palais Bourbon se prépare à de jolies retransmissions sur la Chaine Parlementaire. Encore un Grand Débat Débile fait pour amuser Christophe Barbier, Grand Maitre Eternel de l’Echarpe Rouge et Dame Patronnesse du cirage de têtes de glands.

Notre démocratie crasseuse n’en finit pas de se mordre la queue et d’encaisser les primes sur absences de résultats. La coupure entre les élus et leurs administrés ressemble de plus en plus à un déchirement anal avec les odeurs qui vont avec. De plus en plus de citoyens ont enfin ouvert les yeux sur ce à quoi ça sert et surtout qui ça sert, les ZELUS. Des putes, ni plus ni moins, bonnes à entarter et dont cramer l’effigie et saloper les affiches fait du bien. 

La politichiennerie française, ramassis d’arrivistes surpayés à faire les intéressants sans avoir une once de pouvoir, tous ces gugusses qui nous la jouaient Je suis Charlie Je suis Paris et qui actuellement nous la jouent Halte au Fascisme Halte à l’antichémitichme, tout ceci mériterait un bon coup de balai. On éteint le poste, on déserte leurs débats, leurs meetings et leurs élections, on les laisse seuls dans la backroom avec leurs fioles de cocaïne. On les laisse pailler entre eux et on s’en va planter nos choux bios ailleurs. On ôte notre pognon des banques, on fraude le fisc qui les privilégie, on déserte la grande distri, on boycotte toutes les grandes marques et on dé-con-somme. Les casseurs, les seuls, c’est eux, ils ont cassé la France, ils nous cassent les pieds, ils nous cassent légalement la gueule et nous mutilent sans vergogne. Laissons-les donc faire leurs numéros face à une place vide, et reprenons nos vies en main.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire