lundi 16 juillet 2018

Coupe du Monde - Réveil gueule de bois



Réveil gueule de bois. Des incidents un peu partout, des pillages, des enseignes comme le Publicis Drugstore dévalisées, des rixes violentes sur les Champs Elysées, un mort à moto sans casque sur le périphérique, 45 policiers et gendarmes blessés sur le territoire, 292 arrestations … Voilà le bilan de la nuit.

Nous sommes d'accord, c'était soir de victoire, on a gagné … ON … Permettez-moi au vu du nombre d'incidents d'interroger ce ON. Ce ne seront pas les propriétaires de ce qui fut saccagé. Pas davantage nos forces de l'ordre molestées. Encore moins le vivre-ensemble. ON, ce furent sans aucun doute les joueurs qui ont gagné au passage un joli bonus. La FIFA aussi. Notre monarque, qui va reprendre 10 points dans les sondages.

Mais à part ca … Qu’on m'explique ce qu’aura gagné un smicard qui va s'acheter un t-shirt Nike de la France – dont entre parenthèses la firme avait déjà rajouté la deuxième Etoile AVANT le résultat – à 150 euros quand notre bien-aimé gouvernement aura transformé son CDI en contrat UBER … Je veux bien qu’aimer le foot et se divertir sur un canapé avec ses potes devant un écran plat ne fait en théorie de mal à personne. A ces ames aimant se distraire je rappellerais que 20 ans auparavant la même liesse nationale n'avait donné lieu à aucun incident de la sorte ou presque et que le contexte économique était plus que bon – on créait des emplois par milliers. Que la France de 1998 ne connaissait ni grèves records, ni casse de la SNCF, ni attentats. Bref que cela n'avait du fait du contexte pas grand chose à voir.

Pareils cassages traduisent quelque chose de fort sur l'état de la France de 2018. Celle-ci est divisée, segmentée, en guerre, les communautés se jaugent et se jugent, les gens sont quoi qu’on en dise sur les nerfs, et ce n'est pas une coupe qui y changera grand chose. Les concerts de klaxons auront simplement permis de crever quelques tympans, être sur la première place du podium n'améliorera en rien la situation d'un peuple qui va de plus en plus mal et tente de se distraire et se fait distraire par ses élites. Le réveil – la rentrée – n'en sera que plus dur.

Mettre en perspective les matches et le résultat final avec le contexte général conduit à se faire traiter de pisse-froid. Il y a comme une psalmodie nationale obligatoire de facto, refuser de se prêter a cette liesse artificielle et quelque peu adolescente en argumentant que cela n'a rien à voir avec le patriotisme – un drapeau ce n est pas un gadget, et l'ame française, elle s'incarne, elle ne se mime pas – conduit à se faire limite insulter par ces supporters qui demain vont en baver, sans faire le lien de causalité.

Ce n'est en rien la France, en tout cas pas la mienne, qui a gagné hier mais l'argent. L'été va permettre au roitelet et à son gouvernement de continuer le casse du siècle sur le dos des gueux, supporters ou pas, et ca, c'est une très mauvaise nouvelle. La fête est finie les enfants, il va maintenant commencer, à défaut d'ouvrir les yeux, à faire autre chose que râler devant toutes les futures augmentations, gaz, essence, mutuelles, j'en passe et des meilleures. Cette voiture qui a sous vos fenêtres flambé hier a deux heures du matin, la prochaine fois ca sera peut être la votre …


1 commentaire: