vendredi 27 juillet 2018

Benalla bichonné par TF1



Ils ont maquillé, habillé à grand frais en Christian Dior ou équivalent, bien coiffé la petite frappe Lahcène – celui qui se fait appeler Alexandre – et lui ont déroulé le tapis rouge direction les plateaux de TF1. 

Lui ont posé des questions à peine embarrassantes. Dont il avait sans doute la liste. A lui comme avant à DSK, Sarkozy, Cahuzac et tant d'autres.

Tous les pourris ont leur rond de serviette, leur loge et leur maquilleuse privée, gratuitement ils délivrent leurs petits éléments de langage à l'heure ou on dine, juste avant la pub entrecoupée de quelques minutes de film.

Les chaines de télévision, celles que tu as au pied, celles qui te retiennent, t'attachent, te maintiennent la gueule dans le canniveau, le cerveau en mode pause, le ciboulot plein de buggs et les neurones exposées aux ondes archi toxiques.

Là, un salarié surpayé du système de type homme tronc, limite intelligence artificielle, sourire pepsodent, varices et boutons de fièvre dissimulés sous une tonne de mascara, prompteur et oreillettes en place, fait mine en froncant le sourcil gauche de rabrouer le petit gredin. Avant de lui passer de la brosse à reluire.

La petite racaille de l'Elysée, celui qui a 26 ans car favori du monarque, on se demande bien pourquoi, est chez lui partout, il prend ses aises, récite son texte, se défend, nie, lance quelques regards caméra. La mécanique des fluides artificiels marche du feu de Dieu, vêtu comme un ange de la téléréalite il ferait presque gendre idéal.

Le Monde lui avait déja déroulé une double page, TF1 prend le relai. Ca créée du buz, ca attire les sponsors et les annonceurs, c'est parfait pour notre image et notre chiffre d'affaires, pense le Network.

Les voyous ont pignon sur rue, les pignoufs sont à la cène sur nos chaines, BFM, TF1, Antenne 2, Antenne 12, tous et toutes les memes. Médias, merdias, télé, tele-poubelle. Jetez-les, brulez-les, cramez-les, vos écrans plats tout pourris, sinon c'est vous qu'ils vont littéralement neutraliser. Et tabasser.


7 commentaires:

  1. BIEN! TON POST , IRONIQUE JUSTE CE QU IL FAUT !
    MERCI .

    RépondreSupprimer
  2. Entrevu quelques secondes.Du grandguignol, a gerber,on voit de suite que le mec n'est pas ce qu'on pretends qu'il est.
    Apres les jeux,le cirque!

    RépondreSupprimer
  3. En plus, c'était pas en direct, on peut donc imaginer que des scènes ont été rejoue es, comme au cinoche quoi...

    RépondreSupprimer
  4. quelle belle mise en scene en effet - on le reconnait à peine !!!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Christophe

    Il ne va pas falloir qu'il aille recruter les futurs terroristes de l oligarchiasse mondialiste dans cette tenue sinon ils vont s en méfier du sieur Benlala tralala-itou j ai rien fait j ai rien vu regardez plutôt le beau lapin que je vous sors de mon chapeau.
    On aurait pu se contenter de le plonger dans un bac de brillantine avant de le présenter dans la boite plate à cons c'aurait été plus économique+gain de temps non?
    Et pas moins crédible.
    Parce que,photo en gros plan,ses yeux derrière ses binocles en verre blanc,et bien ses yeux,Christophe,ne m inspirent aucune confiance.
    Ni les cheveux,ni les commissures des lèvres,ni le costumes ni le décor ni le reste etc... bon!À ce niveau il faut revoir la présentation du personnage.

    LOUIS

    RépondreSupprimer
  6. Je reviens à la charge,Christophe,parce que comme certains intervenants le font remarquer judicieusement,on reconnaît à peine ce monsieur Benlala.
    Question:avec cet art de transformiste,combien de personnages a t'il déjà interprété a cette heure?Et pour faire quoi?(Quand même pas pour refilmer la fièvre du samedi soir?)

    Les médias ne seraient-il pas parfois trop imprudents dans leur souci de maquiller la vér...euh pardon,leur souci de bien faire?

    LOUIS

    RépondreSupprimer