vendredi 16 mars 2018

Pauvres anglais



Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a jugé ce 16 mars, en marge d'une visite dans l'ouest de Londres, «très probable» que l'utilisation d'un agent innervant sur le sol britannique était «la décision de Vladimir Poutine». 

Qu est-ce qu'il a bu ce rosbif pour nous balancer ca sans preuve aucune, il fayote et se prend pour Columbo apres les déclarations tonitruantes de sa cheftaine qui nous pique une crise d'hystérie internationale, jusqu'à convoquer l'ONU, meme Macron et Merkel trouvent qu'elle va trop loin la nénette, elle ferait mieux de s'occuper efficacement du BREXIT.

Je serais anglais – un peuple particulièrement fin – je serais atterré d'être dirigés par de pareils ectoplasmes. Poutine a bien fait de dépêcher son excellent ministre des affaires étrangères et de les remettre dans leurs buts. Traiter ainsi une grande puissance, nucléaire qui plus est, les sommer de répondre à un ultimutum en 24 heures, faut arrêter de regarder FRIENDS les rosbifs, nos amis ruskovs c est pas comme ca qu'on deale avec eux.

La mère May a expulsé 23 diplomates russes et gelé des avoirs de la Fédération. Poutine en pleine campagne va lui renvoyer le truc en boomerang. Le RU n'a rien à gagner et tout à perdre dans ce bras de fer inégal monté de toutes pièces pour faire diversion sur les échecs incroyables du 1 Downing Street tant sur le BREXIT que sur les migrants et les enquêtes des attentats de 2017 sur le sol anglais.

Le BREXIT, elle le sait la Dame, ne passera jamais, Junker et l'UE et Soros et tous les autres font pression sur cette vendue, les britishs vont se le ravaler par la ou je pense, c est triste mais c est comme ca, comme un remake du Traité de Lisbonne en 2007 pour nous les francais.

Donc diversion et sus à Poutine, gamineries à l'ONU, mais qu ont pu bien pouvoir se dire ces enquêteurs à la petite semaine, qu'a bien pu encore sortir cette pauvre Nicky, celle avec ses photos de petits syriens gazés et ses larmes de crocodile.

C est ca les dirigeants européens et au-dela occidentaux, des pantins, des clowns, mauvais et sur le fond et sur la forme. Le Macron vient de se prendre par Le Drian interposé une méga rouste en Iran, la visite fut écourtée, les Mollahs ont dit NON et NON au porte valises du petit maitwe blanc et les médias asservis n'ont pipé mot. Lisez cet article récent grotesque de Pourri Moche, de quoi se pisser dessus de rire.

On a c'est le moins que je puisse dire des dirigeants qui nous font honte, qui ne nous méritent en rien et qui ne sont que des guignols. Gnaffron a comme une envie de les rosser sur les fesses et nous d'éclater de rire en leur collant sparadraps et cocards sur le tronche. Menteurs, grotesques, betes à bouffer du foin, ce pauvre Junker non mais vous avez vu l'état du gars, au secours, on le jette et on tire la chasse à whisky.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire